Yonne : une série de podcasts pour découvrir les vins blancs de Chablis

Publié le
Écrit par Paul Abran

Le vignoble de Chablis a désormais son propre podcast. Quatre épisodes immersifs qui permettent de plonger au coeur des vignes, dans une balade oenologique inédite, à la découverte du réputé vin chablisien, de sa fabrication à la dégustation.

Il était devenu difficile, ces derniers temps, d’organiser des dégustations et des visites groupées du vignoble chablisien, dans l’Yonne, à cause de la crise sanitaire. Alors, toujours en quête de nouveaux moyens de communication, le bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne a opté pour un format audio, le podcast, afin de "faire vivre l’expérience Chablis par les oreilles", indique Françoise Roure, responsable marketing et communication au BIVB. "Il y a eu très peu de prestations depuis 2020. Ce format est une première pour nous, ça permet aussi de rajeunir notre cible", poursuit-elle. 

Une série de quatre épisodes

Au printemps dernier, quatre épisodes immersifs d’une trentaine de minutes ont été enregistrés à Chablis, au coeur du vignoble. L’objectif : "parler autrement" des célèbres vins blancs, à travers une balade oenologique dans ce terroir du nord de la Bourgogne. L’auditeur suit en temps réel le voyage de Philippe Llado, un animateur de radio qui va à la rencontre des vignerons, des sommeliers et des oenologues chablisiens. 

Son aventure débute par un petit cours d’histoire dans les vignes, à la découverte d’un sol particulier et d’un vignoble unique, où les vins sont composés d’un seul cépage : le Chardonnay. 

"Un beau moment de partage"

Parmi les interlocuteurs que rencontre l’animateur, il y a Charlène Pinson. À 33 ans, elle fait partie de la nouvelle génération de professionnels du vin. La viticultrice intervient dans le deuxième épisode de la série, lors d’une dégustation avec trois autres jeunes vignerons. "Il y a de plus en plus de profils féminins dans les vignes", observe-t-elle."On est tous des passionnés avec des histoires à raconter. C’était un beau moment de partage." L'enjeu pour le BIVB était aussi de mettre en valeur cette jeunesse. "On voulait montrer les nouveaux visages du vignoble chablisien", explique Françoise Roure. 

L’enregistrement des podcasts remonte au printemps 2021, à l’époque des épisodes de gel qui ont fortement touchés les vignes. "À ce moment-là, ça nous a permis de nous détendre un peu, autour d’un verre", ajoute de son côté Charlène Pinson. 

L'exercice du podcast a aussi séduit Vincent Bartement. Oenologue de la Chablisienne, il ouvre les portes de la coopérative viticole à l’animateur et aux auditeurs dans le troisième épisode diffusé en novembre dernier. "J’y présente le processus de vinification lors d’une visite de la cuverie, raconte-t-il. Il fallait être précis sans être trop technique. C’était ça l’enjeu. J’ai essayé d’être le plus pédagogue possible." À l'écoute de l'épisode, l'oenologue distingue le bruit de ses machines, l'écho dans les caves. "On est tout de suite plongé dans l'ambiance", commente Vincent Bartement. 

L’aventure de l’animateur et des auditeurs se conclut à table, au restaurant chablisien Au Fil du Zinc. Au menu, un repas de fête accompagné des vins des différentes appellations du vignoble. Le tintement des verres résonne au dessert et symbolise la fin du voyage à l’issue du quatrième et dernier épisode. Désormais, le BIVB "réfléchit à la suite, car c’est une façon très intéressante de communiquer sur les produits de notre terroir", se réjouit Françoise Roure. "On songe à créer une chaîne dédiée aux podcasts."

Un format qui, décidément, a la cote. 

Les podcasts sont disponibles en libre-accès sur monchablis.fr et sur la chaîne YouTube du BIVB

Les vins de Chablis sont à consommer avec modération.