Rentrée scolaire : à la recherche de fournitures pas chères

Le coût de la rentrée scolaire est important cette année. Avec l'inflation : les prix des cahiers, crayons, gommes... Tout a augmenté selon une récente étude d'UFC-Que Choisir. Mais la facture des emplettes peut être allégée... Voici comment, avec trois pistes destinées aux revenus les plus modestes.

L'heure de la rentrée approche : ce sera lundi 4 septembre pour la plupart des écoliers, collégiens, lycéens et étudiants des zones A, B et C. Des "scolaires" qui doivent avant cela s'équiper. Problème : il faut composer cet été avec l'inflation. 

Hause de +10% en un an

Selon l'UFC-Que Choisir, la hausse des fournitures scolaires est de 10% entre juillet 2022 et juillet 2023. L'inflation la plus forte concernant les produits de papeterie.

Mais il existe des alternatives pour acheter gommes, cahiers et crayons un peu moins cher. Voici nos trois idées :

  • Le seconde-main, c'est malin

Des catables entre 3 et 5 euros. Des classeurs à 1 euro. La douzaine de cryons de couleur à 30 centimes...Ces prix qui défilent toute concurrence, on les trouve dans les recycleries.

Illustration dans le pays de Lorient, pù cela fait trois semaines que ces fournitures scolaires sont proposées à la vente... Et plus de la moitié du stock a déjà été écoulé.

"C'est un succès qui se confirme d'année en année, confirme Jean-Philippe Julien, le directeur du Comptoir du Réemploi à Lanester. Nous on maintient vraiment des prix bas, c'est notre philosophie, et de sobjets de qualité qui ont tous été vérifiés."

Toutes ces fournitures ont été déposées dans les déchetteries de l’agglomération lorientaises avant d'être contrôlées et remises sur le marché... Résultat : moins de déchets dans nos poubelles. Les objets, qui trouvent ainsi une seconde vie, s'avèrent fort utiles : "Là, je vous un cartable à 6 euros, en bon état. Pour un enfant qui va vouloir changer l'année suivante, non vraiment c'est top ! approuve Léa. "On est pour le principe de seconde-main, de recyclage avant tout" complète Christiane

  • Les Restos du Coeur ne font pas qu'à manger

"Les surligneurs, allez je mets un de chaque couleur !" Autre solution : les Restos du Coeur où les bénéficiaires peuvent s'approvisionner alors que cette rentrée est difficile à assumer : "Les cahiers, les stylos, tout ça coûte très cher, mais ici c'est bien !.. On a trois enfants à l'école... témoigne l'un d'eux.

Aux Restos du Cœur d’Auray, il y a de la matière ! En organisant cet été une "opération fournitures scolaires" auprès des clients de supermarchés..... une aide précieuse pour les familles

"Avec l'augmentation des coûts, il y a besoin... Et je pense que les gens qui viennent ici ne le font pas avoir grand plaisir donc il faut essayer de les aider un maximum", raconte Claudine Mabon bénévole au sein de cette association."

A Auray, les donateurs ont été généreux : plus de 400 kilos de fournitures scolaires ont été collectés. C'est le double par rapport à l'an dernier...

  • Les collectes du Secours Populaire

Les bénévoles du Secours populaire aussi se mobilisent pour remplir des cartables des futurs enfants bénéficiaires avant cette rentrée scolaire. Des collectes sont aussi régulièrement organisées, comme ce 26 et 27 août en Ille-et-Vilaine, pour aider les familles qui n’ont pas droit aux aides de la Caisse des allocations familiale (CAF), et donc à l’ARS, l'allocation de rentrée scolaire.

Matériel, fournitures, cahiers sont précieusement stockés et triés pour constituer un cartable complet bien rempli tout neuf et en conformité avec ce que demandent les professeurs.

L'an dernier, 700 cartables ont pu être distribués grâce à leur mobilisation. Certaines fournitures sont achetés par le Secours populaire, complétés par des dons lors de collectes dans les supermarchés Leclerc et Carrefour. 

Différents autres systèmes D

Le coût des fournitures scolaires s'élèvant en moyenne à 120 euros par élève, toutes les familles (pas seulement les celles aux revenus les plus modestes) sont concernées par la recherche de bons plans.

Les achats en grande distribution ou en librairies-papeteries sont loin d'être accessibles à tous les porte-monnaies, mais il y a d'autres moyens de ne pas se ruiner.

Hard-discount de la papeterie, achats groupés, bourses aux fournitures, trocs... Petit florilège de bons plans : ici ! 

Lire aussi : Inflation. Face à la vie trop chère, des rencontres s'organisent autour du troc via Facebook

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité