Législatives 2022 : la claque pour Guillaume Peltier, éliminé dès le premier tour

Député sortant de la 2e circonscription de Loir-et-Cher depuis 2017, Guillaume Peltier avait été élu sous la bannière des Républicains, avant de passer chez Reconquête en décembre 2021. Il n'arrive que 5e lors du premier tour des législatives ce dimanche.

Echec de la Reconquête. Le député sortant de la 2e circonscription de Loir-et-Cher, Guillaume Peltier, n'arrive que 5e du premier tour des élections législatives ce dimanche 12 juin, avec 13,99% des voix. Une claque pour l'un des poids lourds du mouvement d'Éric Zemmour, qu'il avait rejoint en décembre dernier.

En 2017, Guillaume Peltier avait été élu député avec l'étiquette Les Républicains, parti dont il était vice-président jusqu'en décembre 2021. Il avait alors été démis de ses fonctions par le bureau exécutif du parti, puis s'était rallié à Eric Zemmour, et à son parti Reconquête. Il en est depuis le porte-parole. 

Ce dimanche, il est battu par le Rassemblement national, en tête avec 24,04%, et par la majorité présidentielle et ses 20,28%. Bien qu'éliminés, Les Républicains (17,28%) et la Nupes (16,97%) devancent également le député sortant. 

Dans sa circonscription, Guillaume Peltier se représentait donc ce 12 juin avec le soutien du mouvement zemmourien, et sans l'étiquette LR. Celle-ci était revenue à son adversaire du conseil départemental et maire de Lamotte-Beuvron Pascal Bioulac, figure populaire en Sologne. Lui-aussi ancien LR passé chez la concurrence, Roger Chudeau représentait Rassemblement national. Autant de facteurs qui ont joué dans la dispersion des voies à droite ce dimanche.

Hésitations de dernières minutes

Semblant hésiter à se représenter après la cinglante défaite d'Éric Zemmour à la présidentielle, Guillaume Peltier avait annoncé au Figaro vouloir se faire réélire, en dernière minute le vendredi 20 mai, dernier jour pour déposer sa candidature devant le Conseil constitutionnel. Sachant qu'il n'aurait pas la partie facile : "Je mesure qu’au milieu de la tempête pour notre camp comme pour notre patrie, j’engage un combat difficile mais je sais surtout que le courage du risque vaut tellement plus que les risques d’un échec dont les destins sont jalonnés", expliquait-il alors.

Le député solognot joue ce dimanche son ancrage local, étant l'actuel seul député étiqueté Reconquête de France. Il est d'ailleurs l'un des poids lourds qu'Éric Zemmour était parvenu à siphonner à ses concurrents, à l'instar de Marion Maréchal et Nicolas Bay, venus du RN. Pour le mouvement d'extrême-droite, l'enjeu est donc grand, pour garder une crédibilité au niveau national en envoyant ses grandes figures à l'Assemblée, et en obtenant les subventions qui vont avec. 

Lors des dernières législatives, Guillaume Peltier avait emporté 29% des voies dès le premier tour, avant de s'imposer face au maire du Controis Jean-Luc Brault (LREM), avec près de 54% des voix. La 2e circonscription de Loir-et-Cher est l'une des cinq (sur 23) de la région Centre-Val de Loire à avoir placé Marine Le Pen devant Emmanuel Macron au deuxième tour lors de la présidentielle 2022.

Avant son élection à l'Assemblée, Guillaume Peltier était resté un peu plus de 3 ans maire de Neung-sur-Beuvron, petite commune de Sologne loir-et-chérienne. Depuis 2021, il est élu du canton de Chambord au conseil départemental du 41. Avant son arrivée à l'UMP (depuis devenue Les Républicains) en 2009, il a sillonné les mouvements d'extrême-droite, du FN de Jean-Marie Le Pen au MPF de Philippe de Villiers, en passant par le MNR de Bruno Mégret. 

Dans cette circonscription, au deuxième tour, le candidat RN Roger Chudeau et celle de la majorité Emmanuelle Chaplaut sont qualifiés, avec respectivement 24,04% et 20,28% des voix. Le Républicain Pascal Bioulac arrive lui en troisième position avec 17,28% des voix.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité