Municipale in Campagna à Bastia : Pierre Savelli

Pierre Savelli, en tête au premier tour, sur le plateau de France 3 Corse en janvier dernier / © France 3 Corse
Pierre Savelli, en tête au premier tour, sur le plateau de France 3 Corse en janvier dernier / © France 3 Corse

Dernier invité de notre tour d'horizon des candidats bastais, Pierre Savelli, le maire sortant. Un candidat qui cherche dans les urnes une validation de son travail à la tête de la ville, après avoir remplacé Gilles Simeoni en cours de mandat. 

Par Sébastien Bonifay

Pour Pierre Savelli, l'enjeu de ces municipales est double. 

Garder la mairie de Bastia dans le giron nationaliste. 
Et être élu, pour la première fois, maire de la ville par les bastiaises et les bastiais. 

Après avoir passé, pourtant, 4 ans et trois mois rond-point Noguès...

 
Gilles Simeoni, nouveau président de l'exécutif, passe le relais à Pierre Savelli le 7 janvier 2016 au cours du conseil municipal. / © DR
Gilles Simeoni, nouveau président de l'exécutif, passe le relais à Pierre Savelli le 7 janvier 2016 au cours du conseil municipal. / © DR
 

Asseoir sa légitimité 

4 ans, c'est à fois long et court pour asseoir sa légitimité, lorsque l'on n'a pas été choisi, dans les urnes, par ses administrés. 
Pierre Savelli doit convaincre les électeurs, et prouver à ses adversaires, qu'il est plus que le remplaçant de Gilles Simeoni. 

Il le reconnait :
"Assumer la responsabilité passionnante de maire, assurer la suite d'une personnalité comme Gilles Simeoni, et assumer avec lui la suite de cinquante années de gestion criticable n'a pas été chose aisée.
Mais nous nous sommes acquittés de la tâche avec passion, avec sérieux... Et c'est pour cela que nous nous présentons à nouveau devant les bastiais pour leur demander leur soutien afin de pouvoir continuer notre travail."


Elu maire en 2014 ou pas, c'est néanmoins à Pierre Savelli d'assumer le bilan de la mairie de Bastia. 

Pierrick Nannini et François-Albert Bernardi listent les points forts et les points faibles de la mandature qui se termine :
 
Bilan de mandature Pierre Savelli à Bastia
 

Quelle vision pour Bastia ?

Pour la tête de liste de Bastia Piu Forte Inseme, la ville n'est plus la même qu'il y a 6 ans. 
"Bastia a beaucoup changé, et Bastia va encore beaucoup changer. Nous avons beaucoup travaillé au niveau social, au niveau de la démocratie participative, et nous avons mis en place un fonctionnement normal au niveau de la mairie.
Et puis la ville est en train de se métamorphoser grâce aux travaux que nous avons lancé et grâce à d'autres chantiers structurants, comme Mantinum, ou le parking Gaudin."


 
Le chantier de Mantinum, à la citadelle de Bastia / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA
Le chantier de Mantinum, à la citadelle de Bastia / © Christian Giugliano / FTVIASTELLA


Chez ses adversaires, parmi lesquels nombreux ont sont ceux qui ont occupé les bancs de l'opposition, on accuse Pierre Savelli et les siens de manquer de vision pour Bastia, et de surfer sur des projets qui avaient été inités par l'ancienne mandature, et Emile Zuccarelli. 

Un projet qui divise et exacerbe les tensions, c'est celui des quartiers sud et de leur réhabilitation, à travers la cité des Monts
La mairie est accusée de vouloir détruire pour reconstruire, tandis que d'autres, au premier rang desquels Jean-Sébastien Casalta et François Tatti, prônent une réhabilitation.
 

La confrontation, parfois virulente, dure depuis des mois. 
Mais Pierre Savelli l'assure, leur projet est le bon, pas question de reculer :

"C'est un projet qui dépasse largement la cité des Monts. Il intéresse l'ensemble des Bastiais. Il comprend 650 rénovations et 100 déconstructions, rendues obligatoires par plusieurs nécessités. Nous avons fait travailler experts, urbanistes et architectes, et nous mèneront ce projet à bien si nous sommes élus."

 
Pierre Savelli face à Laurent Vincensini sur le plateau de France 3 Corse ViaStella / © Viastella
Pierre Savelli face à Laurent Vincensini sur le plateau de France 3 Corse ViaStella / © Viastella
 

Un rapprochement entre natios peu envisageable...

Pour être élu, il faudra surmonter la fronde de l'opposition, qui n'a pas réussi à se mettre en ordre de marche au premier tour, mais qui se garde bien de fermer la porte à un front commun au second tour. 
Jean-Sébastien de Casalta et François Tatti, Julien Morganti et Jean Zuccarelli, à gauche, mais également Jean-Martin Mondoloni à droite. 

Pierre Savelli le sait bien, mais se veut confiant :
"Nous savons que nous serons largement en tête au soir du premier tour, forts de notre bilan, de nos projets et de notre programme. Et nous pourrons envisager le second tour avec serenité et confiance."

 


Afficher sa confiance, à quelques semaines du scrutin, c'est de bonne guerre. 
Mais Pierre Savelli et la majorité sortante n'ont pas la mémoire courte. Ils savent très bien à quel point des alliances improbables peuvent se dessiner au soir du premier tour, et mener à la victoire.
 

Nous serons largement en tête au soir du premier tour - Pierre Savelli


Peut-on imaginer, dans le cas d'un front commun face à lui, que Pierre Savelli et Inseme envisagent un rapprochement avec les autres forces nationalistes ?
En particulier Pè Bastia, conduite par Corsica Libera, leurs alliés à l'Assemblée de Corse ?

 
Pierre Savelli, le jour de l'annonce de sa candidature / © Pierrick Nannini
Pierre Savelli, le jour de l'annonce de sa candidature / © Pierrick Nannini


La réponse est plus évasive...
"Nous sommes dans un dynamique de rassemblement. Ce rassemblement n'a pas pu se faire avec les forces nationalistes au premier tour, alors nous verrons au soir de ce premier tour si sur nos valeurs et sur notre programme nous pouvons rassembler encore plus largement." 

 Il restera alors à convaincre Eric Simoni et les siens.
Qui, de leur côté, n'ont pas franchement apprécié qu'Inseme se refuse, malgré leurs incessants appels du pied, à toute liste commune...



Retrouvez l'intégralité de l'entretien accordé par Pierre Savelli à Laurent Vincensini sur France 3 Corse Viastella :
Municipale in Campagne à Bastia : Pierre Savelli

Le premier tour de la campagne se déroulera le 15 mars prochain

Composition de la liste Bastia Piu Forte Inseme

  1. Pierre Savelli
  2. Christelle Timsit
  3. Lisandru De Zerbi
  4. Emmanuelle de Gentili
  5. Jean-Louis Milani
  6. Mattea Lacave
  7. Gilles Simeoni
  8. Leslie Pellegri
  9. Paul Tieri
  10. Linda Pinperi
  11. Jean-Louis Massoni
  12. Carulina Gonzalez
  13. Gérard Romiti
  14. Ivana Polisini
  15. Philippe Peretti
  16. Lauda Giudicelli
  17. Don-Petru Luccioni
  18. Marie-Do Carrier
  19. Serge Linale
  20. Françoise Filippi
  21. Didier grassi
  22. Marie-Pierre d'Ulivo
  23. Fanfan Dalcoletto
  24. Mathilde Mattei
  25. Alain Delmoro
  26. Mimi Vivarelli
  27. Antoine Graziani
  28. Angelina Mangano
  29. François Fabiani
  30. Laura Orsini
  31. Pierre Pieri
  32. Manue Luciani
  33. Franck Dassibat
  34. Viviane Beveraggi
  35. Jean-Pierre Marsily
  36. Valérie Antonetti
  37. Anthony Giannini
  38. Marie-Cécile Giuliani
  39. Jean-Pierre Cristofari
  40. SImone Cambiaggio
  41. François Modesto
  42. Catherine Campocasso Thiers
  43. Michel Castellani

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus