Ebersmunster: des tags antisémites découverts sur le mur de la mairie-école

Des inscriptions à caractère antisémite ont été découverts sur le mur de la marie-école d'Ebersmunster, près de Sélestat, vendredi 3 mai. C'est un employé municipal qui a donné l'alerte, vers 6h45.

Près de Sélestat, à Ebersmunster, des tags antisémites ont été découverts par un employé municipal sur le mur de la mairie-école, vers 6h45, vendredi 3 mai. Il s'agit d' "inscriptions à caractère antisémite et contre l'immigration, ainsi que de signes d'extrême droite", a précisé le groupement de gendarmerie du Bas-Rhin.

Les inscriptions prennent aussi pour cible le préfet, Jean-Luc Marx et les gendarmes. Ces derniers se sont rendus sur place et la mairie a déposé plainte en fin de matinée. Une enquête a été ouverte par la gendarmerie de Sélestat.
 

Une recrudescence d'actes antisémites en Alsace

Il n'y a pas de précédent particulier dans cette commune d'environ 500 habitants mais en Alsace, rien qu'en 2019, de nombreux actes similaires ont été commis. Mi-avril, des tags racistes et antisémites avaient été découverts sur les murs de la mairie de Dieffenthal (Bas-Rhin), en mars à Heiligenberg (Bas-Rhin), en janvier à la permanence du député Bruno Studer à Schiltigheim et dans un centre de demande d'asile strasbourgeois.

Des tags ont aussi été retrouvés au cimetière de Quatzenheim en février et des dégradations ont été commises à la synagogue de Mommenheim et l'église de Reichstett et celle de la Robertsau à Strasbourg, en mars. Les gendarmes sont confrontés depuis plusieurs mois à une recrudescence d'actes antisémites.
 
 
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité