Bas-Rhin : Gérard Blaess dirige le plus petit domaine viticole d’Alsace, grand comme la moitié d’un terrain de football

Sur les hauteurs de Marlenheim, à l’ouest de Strasbourg, se trouve le plus petit domaine viticole d’Alsace, grand comme la moitié d’un terrain de football. Son propriétaire, Gérard Blaess, récoltant et vigneron s'en occupe sur son temps libre.

Au quotidien Gérard Blaess travaille dans une entreprise spécialisée en matériel électrique, mais sur son temps libre, il se passionne pour le petit vignoble hérité de son père. Enfant, il a toujours aimé l'ambiance des vendanges et de la vinification en famille, alors quand la question de la succession s'est posée dans les années 1990, il a décidé de reprendre le sécateur.

Gérard se souvient très bien, que du temps du son grand-père, chaque agriculteur avait sa parcelle de vigne pour sa petite production personnelle et familiale. Aujourd’hui cette tradition a quasiment disparu, mais lui a voulu conserver les quelques rangées de vignes familales. 

Alors il a pris une année sabatique pour se former aux lycées agricoles d'Obernai et de Rouffach et il s'est lancé. Avec ses cinq parcelles, il produit entre 2000 et 4000 bouteilles par récolte. Pour la vinification et mise en bouteille, tout se passe dans sa cave. Pas une cave de domaine, non, mais dans la cave de sa maison dans un quartier résidentiel à Marlenheim. 

Sur sa petite exploitation de 70 ares, Gérard a opté pour le bio et produit des vins nature. D'ici un an et demi il sera à la retraite, il veut alors s'intéresser à la biodynamie parce qu'il aura plus de temps libre. En attendant, il déguste sa chance d'avoir des vignes sur les hauteurs de Marlenheim, dont huit rangées de grand cru Steinklotz, à la porte d’entrée nord de la route des vins.

Emploi du temps professionnel oblige, les vendanges de ses cinq parcelles, situées entre Marlenheim et Wangen, se font forcément le week-end. Comme chaque année, il aura à ses côtés son épouse, des membres de sa famille et des amis. Il leur faudra trois samedis et tout le raisin sera récolté. Une production confidentielle mais essentielle dans la vie de Gérard Blaess, le petit poucet des vignerons alsaciens.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vins culture gastronomie vendanges agriculture économie viticulture tradition