Strasbourg - Lilian blessé au LBD, une plainte classée sans suite: “Ils tirent sur mon fils, 7 mois d'enquête pour ça !”

Un lanceur de balles de défense (LBD) en action. (image d'illustration) / © Franck Dubray, MaxPPP
Un lanceur de balles de défense (LBD) en action. (image d'illustration) / © Franck Dubray, MaxPPP

En janvier 2019, Lilian, 15 ans, avait eu la mâchoire broyée par un projectile tiré par un lanceur de balles de défense, en marge d'une manifestation de gilets jaunes. La plainte a été classée sans suite par le parquet de Strasbourg, ce mardi 5 novembre. La mère est furieuse.

Par Vincent Ballester

La plainte déposée par Flaure Diessé après le broyage de la mâchoire de son fils par un tir de lanceur de balles de défense (LBD) n'a pas abouti. Elle a été classée sans suite par le parquet de Strasbourg, révèle Rue89 Strasbourg ce mardi 5 novembre 2019. Jointe par France 3 Alsace, la mère se déclare "choquée et en colère" de cette décision.
 

"Je ne suis pas du tout contente, ils tirent sur mon fils, il y a sept mois d'enquête... pour arriver à ça ?!" La scène avait eu lieu le samedi 12 janvier 2019, en marge d'une manifestation de Gilets jaunes (l'adolescent faisait ses courses). Elle prend l'exemple de certains d'entre eux qui ont été reconnus et arrêtés via la vidéosurveillance : "Et on ne pourrait pas reconnaître le policier avec ces caméras ? Ils se foutent de qui ?"
 

Selon les informations du média d'investigation Rue89 Strasbourg, le parquet a fondé sa décision sur l'enquête de l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), qui mentionne l'absence d'identification du policier qui a procédé au tir de LBD. Car l'enquête confirme qu'il s'agit bien d'un tir de LBD. C'est le seul élément positif que Flaure Diessé retient de l’enquête ayant motivé cette décision (qu'elle n'a pas encore appris officiellement, mais que son avocat lui a communiquée), avec la confirmation que son fils ne troublait pas l'ordre public
 

La mère ne sait pas encore quelle suite donner à l'affaire. Son avocat, maître Francis Metzger, n'a pas souhaité faire de commentaire. De son côté, Lilian a quitté Strasbourg pour aller vivre chez son père. Sa mère commente : "Il a voulu fuir tout ça. Je pense qu'il le vit mal... Il ne veut plus en parler." 
 

Concernant la mâchoire de Lilian, "ça va". Il a rendez-vous chez le chirurgien en décembre 2019. La sensibilité de son nerf a été altérée : "Il ne sent plus si les boissons sont chaudes ou froides de ce côté-là. Et pour sa cicatrice [à la joue], comme il est encore en croissance, il devra attendre deux ans pour une opération de chirurgie esthétique." 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus