Coronavirus et déconfinement : tous les départements du Grand Est passent du rouge au vert

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé ce jeudi 28 mai une nouvelle version de la carte des départements français en vue de la deuxième phase du déconfinement. Tous les départements de la région Grand Est sont désormais en vert.

Les dix départements de la région Grand Est sont passés en vert
Les dix départements de la région Grand Est sont passés en vert © Manuel Ruch
La nouvelle était espérée et attendue par beaucoup. Après un mois classés en rouge, les dix départements que compte la région Grand Est passent en vert, dans la carte de la seconde phase du déconfinement présentée ce jeudi 28 mai. L'annonce a été faite par le Premier ministre Edouard Philippe, qui a décliné en cette fin d'après-midi les décisions prises dans la matinée au Conseil de défense présidé par Emmanuel Macron à l'Elysée dans le cadre de l'acte 2 du déconfinement.  "Si je devais résumer l'ensemble des données que nous allons vous présenter, je vous dirais que les résultats sont bons sur le plan sanitaire", a affirmé le chef du gouvernement. Tout en appelant à rester vigilant. "Nous restons prudents et nous ne pouvons courir le risque de la désinvolture". Quatre régions (Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand Est et Bourgogne-Franche-Comté) ainsi que Mayotte étaient jusqu'à présent en zone rouge. Tous les indicateurs sont désormais en vert, sauf pour les départements d'Ile-de-France, Guyane et Mayotte qui passent à l'orange.
 

Déplacements, restaurants, sport : ce qui va changer le 2 juin dans les zones vertes

Les déplacements seront de nouveau possible au delà des 100 kilomètres le mardi 2 juin. Les restaurants et les bars, cafés rouvriront en zone verte à partir du 2 juin, comme les piscines, salles de sport et de spectacles. Ces réouvertures sont conditionnées au "respect des règles sanitaires" a rappelé le Premier ministre. Les parcs et jardins seront accessibles un peu plus tôt, dès ce week-end.

Les hébergements touristiques, les villages vacances et les campings pourront ouvrir à partir du 2 juin en zone verte. Idem pour les parcs de loisir, "pour les activités permettant la distanciation physique avec le respect de règles strictes et notamment une jauge maximale de 5.000 personnes".  Les sports collectifs restent en revanche interdits jusqu'au 22 juin. 


Ecoles, collèges et lycées en juin aussi

Dans le domaine de l'éducation, l'ensemble des lycées vont pouvoir rouvrir dans les départements classés verts. Par ailleurs, "toutes les écoles et collèges seront ouverts en juin", a ajouté Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale. Les élèves de première ne passeront pas d'épreuve orale du bac de français. Elle sera donc "validée par le contrôle continu". Les colonies de vacances rouvriront dans "tous les départements" à partir du 22 juin. 
 

Les élus satisfaits


Jean Rottner, le président de la région Grand Est est "heureux d'avoir été entendu", et appelle "à respecter les mesures de protection".
 
"Maintenant nos citoyens sont équipés de masques. Nous avons la capacité de faire des tests et d’isoler. Donc pour moi, les conditions aujourd’hui sont réunies pour pouvoir ouvrir notre territoire plus largement", indique pour sa part Frédéric Bierry, président du département du Bas-Rhin. "Je sais aussi que les entreprises ont fait de gros efforts pour à la fois protéger leurs salariés, protéger leurs clients. On est en capacité aujourd’hui de développer l’économie et de retrouver progressivement la vie quotidienne que nous avions auparavant sous réserve, pour moi, c’est très important, que le port du masque dans les lieux publics soit la règle. Il ne faut surtout pas que nos concitoyens abandonnent."


Brigitte Klinkert, la présidente du Conseil départemental du Haut-Rhin, se réjouit elle aussi de ce passage au vert. "Les Alsaciens sauront être responsables. Il est indispensable que dès le 2 juin nous avancions de manière simultanée avec le reste de la France".
 

Patrick Weiten, le président du département de Moselle se "réjouit de ce verdissement de la carte et de la Moselle, qui a été, on le sait, très touchée par l’épidémie. Comme je l’ai indiqué dans mon courrier au Ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran en début de semaine, la situation en Moselle s’est très nettement améliorée. Tous les indicateurs mis au point pour élaborer la carte du 11 mai étaient au vert, et les Mosellans ont été particulièrement respectueux des règles instaurées par le Gouvernement, il n’y avait donc pas de raison pour notre département de rester en zone rouge. Cette nouvelle coloration va nous permettre de relancer une dynamique d’attractivité".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société politique coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter