Coronavirus : 570 morts dans les Ehpad du Grand Est, deux tiers des établissements sont touchés par le covid19

D'après les chiffres dévoilés par l'Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est, ce mercredi 1er avril, deux tiers des établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes sont frappés par le covid19 dans le Grand Est. 570 résidents de maisons de retraite sont morts au total.

Au centre hospitalier de Sedan, dans les Ardennes, plus question d'entrer dans l'enceinte de l'hôpital sans une prise de température et un lavage des mains au gel hydroalcoolique. A partir de 38,2 degrés un questionnaire est obligatoire. Les mineurs ne sont pas admis.
Au centre hospitalier de Sedan, dans les Ardennes, plus question d'entrer dans l'enceinte de l'hôpital sans une prise de température et un lavage des mains au gel hydroalcoolique. A partir de 38,2 degrés un questionnaire est obligatoire. Les mineurs ne sont pas admis. © Karen Kubena, MaxPPP
L'agence régionale de santé (ARS) du Grand Est a révélé ce mercredi 1er avril les chiffres par département de la pandémie de coronavirus covid19 dans les Ehpad du Grand Est. Au 31 mars, 411 établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) sont touchés par le covid19 sur les 620 que compte la région, soit 66% du total des établissements. Autrement dit, deux structures sur trois présentent des cas de patients contaminés. 570 personnes âgées sont mortes au total.

Ces données qui n'avaient jamais été communiquées jusqu'à ce mercredi 1er avril s'ajoutent aux 1.126 morts du covid19 dans la région Grand Est depuis le début de l'épidémie, chiffre transmis ce mercredi par l'Agence nationale de Santé publique (données hospitalières, données des urgences, données SOS Médecins). Voici le détail, par département, des victimes do covid19 dans les Ehpad du Grand Est.
  


Le lundi 23 mars, l'ARS du Grand Est annonçait que 20 résidents de la maison de retraite Le Couarôge, à Cornimont dans les Vosges, avaient perdu la vie depuis le début de l'épidémie. L'image des cercueils évacués des établissements vers les cimetières voisins sous le contrôle des gendarmes avaient profondément choqué. 


A Saint-Dizier (Haute-Marne), le directeur général du centre hospitalier Jérôme Goeminne révélait lors d'une conférence de presse le mardi 24 mars que seize personnes âgées étaient décédées à l’Ehpad Le Chêne en seulement 8 jours. Une quarantaine d'autres résidents présentaient alors également des symptômes de la maladie.

Une épidémie qui aussi frappé en Meuthe-et-Moselle, près de Nancy où une douzaine de résidents sont décédés du covid19 à Bouxières-aux-Dames selon la direction de l'Ehpad.
 
Dans les Ehpad touchés par le covid19, le taux de décès est régionalement de 1.56%, avec des disparités entre départements, indique l'ARS, qui assure que "dès les premiers jours de l’épidémie, des mesures de prévention et de protection ont été prises par les directions des Ehpad pour préserver la santé des résidents : activation de leurs plans bleus et de leurs plans de continuité d’activité, stricte application des mesures barrières et des mesures d’hygiène, visites non autorisées, limitation des déplacements au sein de l’établissement, interdiction des activités collectives et des repas collectifs jusqu’au maintien des résidents dans leurs chambres en fonction de l’analyse de la situation, vérification du stock d’équipements notamment de masques chirurgicaux, télémédecine pour les consultations médicales".

L'Agence régionale de santé du Grand Est explique également que des mesures sont prises lorsque des cas sont avérés pour isoler les patients ou confiner les professionnels concernés pour une période minimum de 14 jours. Les patients présentant des formes sévères et critiques seraient pris en charge dans les établissements de santé habilités covid19.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société région grand est politique