Coronavirus : des mesures plus restrictives en Meurthe-et-Moselle pour limiter la propagation de la COVID-19

La Meurthe-et-Moselle figure désormais dans les départements classés en zone de circulation active du virus. La préfecture a annoncé de nouvelles mesures plus restrictives. Revue de détail.
 

Le port de masque à Nancy.
Le port de masque à Nancy. © FTV
Le décret du 19 septembre 2020 place désormais le département de la Meurthe-et-Moselle en zone de circulation active du Coronavirus. L’augmentation du taux d’incidence qui est supérieur au seuil d’alerte fixé au 50 / 100 000 est la raison de ce passage au rouge. L’épidémie semble progresser de façon lente mais continue. Pour info, le taux d’incidence ce lundi 21 septembre est de 70/100 000 sur la Métropole du Grand Nancy.
Il apparaît que les jeunes sont désormais les plus touchés. Ils ont entre 20 et 29 ans.

 Arnaud Cochet, le nouveau préfet de Meurthe-et-Moselle a donc annoncé ce Lundi 21 septembre 2020 de nouvelles mesures plus restrictives applicables dans le département.
Des restrictions qui sont à envisager sur plusieurs plans. Le préfet précise qu'il s'agit bien de recommandations et qui fait appel au bon sens civique.
 
Arnaud Cochet, le nouveau préfet de Meurthe-et-Moselle.
Arnaud Cochet, le nouveau préfet de Meurthe-et-Moselle. © FTV

Les événements festifs

Pour ce qui est des rassemblements festifs publics ou familiaux, il est demandé aux maires de ne plus louer aucune salle communale à la location. Les rassemblements de plus de 10 personnes dans des lieux fermés, style salle polyvalente, pour des événements familiaux sont interdits.
Pas de couvre-feu pour les bars et restaurants après 23h, mais les cafetiers qui ne feraient pas respecter l'obligation de port du masque peuvent encourir des sanctions.
En ce qui concerne les grands événements festifs qui engendreraient des mouvements de foules impossible à sécuriser, ils seront purement et simplement annulés. C’est le cas vous le savez désormais pour le traditionnel défilé de la Saint-Nicolas dans les rues de Nancy. Pour le maire, Mathieu Klein« Il est important de maintenir les moments de convivialité s’ils peuvent être sécurisés ».
 

Dans le monde scolaire et étudiant.


Le préfet répond à une demande, ainsi, les mesures de port du masque obligatoire en extérieur seront étendues aux abords des établissements scolaires. La zone pourrait s’accroître sur un périmètre de 50 m à partir du mercredi 23 septembre 2020.
Cette mesure touche bien évidemment les établissements d’enseignement primaire et secondaire. Elle pourrait concerner le monde universitaire également.
Arnaud Cochet note que de nombreux foyers épidémiques prennent naissance dans certaines soirées d'intégrations pourtant interdites. Là aussi, il en appelle à la responsabilité de tous pour respecter les gestes barrières et le port du masque.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société coronavirus/covid-19