Violences urbaines après la mort de Nahel : le tramway de Reims ne circulera pas jusqu'au lundi 3 juillet

Ce samedi 1er juillet, la période d'arrêt de la circulation du tramway de Reims (Marne) a été étendue jusqu'au lundi 3 juillet. Il ne recirculera alors que partiellement, dans le contexte tendu des émeutes qui ont lieu en France suit à la mort du jeune Nahel qui ont abîmé certains éléments du réseau.

Pas de tramway jusqu'à lundi 3 juin à Reims (Marne). C'est ce que l'on a appris via un communiqué de presse de la Citura, compagnie des transports publics rémois, ce samedi 1er juillet 2023. Ce jour et le dimanche suivant, les dernières correspondances se feront à 19h30, avec arrêt du réseau à 20h30. Le bus de nuit ne passera pas non plus.

La circulation du tramway est interrompue depuis le vendredi 30 juin, après plusieurs épisodes nocturnes de violences urbaines dans certains quartiers périphériques rémois. Des navettes de substitution ont été mises en place, certaines directes jusqu'à la gare TGV de Bezannes ou le centre hospitalier. 

Cette interruption court jusqu'au lundi 3 juillet. Là, le tramway circulera à nouveau, mais sur une portion réduite de son tracé, le temps de réparer certains abribus et éléments de circulation. Des navettes resteront en place entre les arrêts Neuchâtel et Jean Macé, et entre Campus Croix-Rouge et Hôpital Debré. Des précisions sont affichées aux abribus encore en place.