Viticulture bio : le cuivre dans le collimateur de l'Europe

© Ophélie Masure
© Ophélie Masure

Les viticulteurs bio sont inquiets : l'Union européenne pourrait réduire la quantité autorisée de cuivre dans les cultures. En bio, c'est pourtant l'arme la plus efficace pour lutter contre le mildiou.

Par OM

La réunion devait se tenir en novembre : elle a été anticipée pour faire face à la situation de crise. Un colloque réunissant les viticulteurs bio de la Champagne doit se tenir ce jeudi 18 octobre chez Louis Roederer à Reims. La maison dispose en effet de la plus grande surface en conversion bio du vignoble champenois, soit une centaine d'hectares.
 

Réunion d'urgence pour faire face à une volonté de l'Union européenne


L'Union européenne pourrait baisser les doses de cuivre autorisées pour lutter contre le mildiou, ce fameux champignon, bête noire des vignes. Le seuil maximal serait limité à 4 kg par hectare et par an. Actuellement, il est de 6 kg par hectare et par an.  

Si l'Europe a si peur du cuivre, c'est que le minéral est toxique pour l'environnement. Toxique, mais seul produit toléré dans une agriculture bio qui a décidé de se passer des pesticides industriels.

Utilisé sous sa forme ionique dans des formulations associant sulfates et hydroxydes, le cuivre est pulvérisé sur les feuilles. Mais les années humides où les micro-organismes se développent rapidement, cette limite est bien difficile à respecter.
 

La fin de la viticulture bio en Champagne ? 


Les viticulteurs bio de Champagne espéraient donc pouvoir en lisser l'utilisation sur plusieurs années (exemple : 2 kg la première année, 6 la seconde si cela est nécessaire), mais l'Europe rejette la proposition.

En raison du climat septentrional, les services techniques du comité Champagne n'hésitent pas à prédire la fin de la viticulture bio sur nos terres. 

La profession tente déjà de trouver des solutions comme l'utilisation de pulvérisateurs confinés qui permettraient de récupérer 30 à 50 % de produit. Mais pour les bio, ce serait un recul considérable.
 

Notre reportage à Vincelles (Marne)

Viticulture bio : le cuivre dans le collimateur de l'Europe
Intervenants : Jérôme Blin, vigneron bio; Sébastien Debuisson, chef du service Vignes Comité Champagne. - France 3 Champagne-Ardenne - Reportage : Sophie Dumay et Xavier Claeys. Montage : Émilie Forzy.

Sur le même sujet

Histoires 14-18 : Freddie Stowers, un héros américain

Les + Lus

Les + Partagés