Main Square Festival 2014 : le récit complet d'une édition record en photos et vidéos

135 000 spectateurs ! C'est l'affluence record enregistrée cette année par le Main Square Festival. Retour sur les temps forts qui ont marqué ces quatre jours de fête, avec des vidéos et interviews d'artistes mais aussi nos photos des festivaliers.

Par Yann Fossurier

Jeudi 3 juillet

Cette année, le Main Square s'est offert une soirée bonus, le jeudi, en guise d'ouverture. Une soirée destinée aux "métalleux", et plus particulièrement aux fans d'Iron Maiden, le légendaire et cultissime groupe anglais. Si l'affiche était de bonne facture, avec Ghost, Mastodon et Alice in Chains en apéro, le succès a été mitigé. Seuls 22 000 spectateurs étaient  présents. A cela plusieurs explications : le prix de la place était un peu plus cher que les autres jours (59€ contre 49€), Maiden était déjà passé en France au Hellfest deux semaines plus tôt et beaucoup gens ne pouvaint pas se libérer en semaine. Pour autant, le public présent ce jour là à la Citadelle était très familial. Les "métalleux" sont venus en couples, voire en familles entières. D'où peut-être cette ambiance très (trop ?) policée qui régnait ce jour là. Hormis les premiers rangs, ça remuait peu devant la Main Stage. Mais ça n'a pas empêché Bruce Dickinson et les siens de tout donner sur scène, comme si le temps n'avait pas d'emprise sur la "Vierge de Fer".
Ce contenu n'est plus disponible

Vendredi 4 juillet

On passe à une tonalité pop/rock pour la première véritable journée du Main Square. L'affiche, très alléchante, a attiré 37 000 spectateurs, avec The Black Keys et Franz Ferdinand en têtes d'affiche. Le groupe américain Imagine Dragons joue à la Citadelle son seul concert de l'été en France, conclu sous des trombes d'eau. La journée a également été marquée par le football et ce dilemme pour les fans de foot et de musique qui ont du choisir entre le quart de finale de Coupe du Monde France-Allemagne et les concerts du Main Square, l'organisation n'ayant pas souhaité retransmettre le match sur ses écrans géants pour des raisons de droits. Ce vendredi a enfin été l'occasion de faire quelques belles découvertes sur la scène secondaire de la Greenroom comme les jeunes Nordistes de Desert Pocket Mouse, vainqueurs du tremplin régional, et les bondissants Américains de Twenty One Pilots.
Ce contenu n'est plus disponible

Samedi 5 juillet 

Cette 3e journée est celle de la Belgique. En football, avec le quart de finale de Coupe du Monde des Diables Rouges face à l'Argentine, mais aussi à la Citadelle, avec l'énorme show de Stromae devant une place d'armes déchaînée et pleine à craquer. Sans doute l'un des plus beaux moments de l'histoire du Main Square pour beaucoup d'observateurs. Le public ne s'y était pas trompé puisque les 40 000 places disponibles étaient parties trois semaines avant l'ouverture du festival. Du jamais vu ! L'affiche de cette journée ne se limitait pas toutefois au talentueux Stromae. Avant son concert, les festivaliers ont pu apprécier, sous la pluie, Yodelice, John Butler Trio, MGMT et Jack Johnson.Plus tard dans la soirée, les Anglais de Foals ont fait le spectacle sur la Greenroom et les sets électro de Paul Kalkbrenner et Disclosure ont mobilisé les foules jusque tard dans la nuit.
Ce contenu n'est plus disponible

Dimanche 6 juillet 

La pluie semble s'être installée au-dessus de la Citadelle pour cette ultime journée du Main Square. Heureusement pour les organisateurs, 36 000 billets avaient déjà été vendus. Il y avait donc du monde - en K-way ou sous les parapluies - pour écouter Keziah Jones et la jeune Ecossaise Nina Nesbitt, nouvelle idole des ados outre-Manche. Dans le même rayon, le Main Square avait convié James Arthur, vainqueur du X-Factor anglais en 2012, devenu très populaire grâce à sa reprise d'Impossible de Shontelle. A l'opposé, le public de la grande scène s'est offert un revival Noir Désir, avec le concert énergique de Bertrand Cantat et son nouveau groupe Détroit. En fin d'après-midi, le soleil a refait son apparition, accompagné par l'électro-jazz de Parov Stelar Band, les solos de guitare déjantés de -M- et la voix cristalline d'Hannah Reid, chanteuse des London Grammar. Restait en conclusion l'ultime tête d'affiche de cette édition 2014 du Main Square : David Guetta, le plus "famous" des DJ's, avec son spectacle pyrotechnique et coloré qui fera lever les bras à toute la Citadelle. 
Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

suivez tout le Main Square Festival

Les + Lus