Port du masque sur les plages : quelles sont les règles sur le littoral normand ?

Après l’annonce du calendrier du déconfinement annoncé par Emmanuel Macron chacun pense à organiser ses vacances d’été. Mais quelles sont les règles concernant le masque sur les plages normandes ?

En Normandie, les vacanciers devraient pouvoir bronzer sans masque (chirurgical) sur les plages.
En Normandie, les vacanciers devraient pouvoir bronzer sans masque (chirurgical) sur les plages. © Marc Moiroud Musillo

Le préfet des Alpes-Maritimes a lancé la tendance en début de semaine : depuis le mardi 4 mai les promeneurs peuvent enlever leurs masques en bord de mer et dans les espaces verts. Une bonne nouvelle pour ces habitants de la côte d’Azur mais cette décision va-t-elle s’étendre à tout le littoral français et surtout sur nos plages normandes ?

Cet assouplissement a été possible grâce aux derniers chiffres de la situation épidémique dans les Alpes-Maritimes (le département compte un taux d’incidence de 115 cas pour 100 000 habitants, un niveau inférieur au niveau national (224).

Ou en est la situation épidémique dans les départements du littoral normand ?

En Normandie, la tendance est bonne mais il ne faut pas crier victoire pour autant. Les chiffres publiés ce mardi 4 mai au soir par l'Agence Régionale de Santé montrent une tendance à la baisse des principaux indicateurs en Normandie, à commencer par le taux d'incidence qui, en une semaine, a baissé de plus de 20 % pour atteindre les 229 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Cette baisse est observée, à des degrés divers, dans tous les départements normands, désormais sous le seuil des 300 cas pour 100 000 habitant.

les taux d'incidence en Normandie au 3 mai 2021
les taux d'incidence en Normandie au 3 mai 2021 © ARS Normandie

Concernant le port du masque la décision revient aux préfectures de Seine-Maritime, du Calvados et de la Manche. Ces dernières ont mis à jour leurs arrêtés et sur leurs sites les consignes sont claires :

Le port du masque est obligatoire dans toutes les communes du département de la Seine-Maritime, de la Manche et du Calvados pour toutes les personnes de onze ans et plus, sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public. Cette obligation s’applique dans les zones urbanisées des communes comprises entre les panneaux de signalisation routière signifiant les entrées et sorties d’agglomération à l’exception :

Bien évidemment ces mesures pourront être tempérées par des « freins d’urgence » dans les territoires où le virus circulerait trop :

Du côté de chez nos amis bretons pour l’instant, le port du masque est obligatoire sur les plages d’Ille-et-Vilaine et des Côtes-d’Armor.

Et sur les abords des plages ?

Si une envie subite de creme glacée vous prend alors vous serez obligé de remettre le masque pour aller acheter votre cornet. Pour savoir si le port du masque est obligatoire sur la digue ou les rues proches de la plage il suffit de consulter les arrêtés municipaux. En effet, il revient à chaque commune de décider si des rues ou des espaces de la municipalité peuvent se passer du masque. Ainsi dans le Calvados, chaque ville a sa specificité comme à Cabourg par exemple :

Le port du masque n’est pas obligatoire sur la Promenade Marcel Proust, seulement recommandé en cas de forte affluence par voie d’affichage sur les 4km de plage. Le port du masque est donc obligatoire uniquement par arrêté préfectoral dans les rues commerçantes, sur la place du marché et aux abords des écoles. 

Mairie de Cabourg

Affiche Marcel Proust masqué à Cabourg.
Affiche Marcel Proust masqué à Cabourg. © Mairie de Cabourg

Ces arrêtés préfectoraux sont susceptibles d'évoluer au fil des semaines et avec l'arrivée des vacanciers. N'hésitez pas à vous rendre en mairie ou à l'office de tourisme de votre station balnéaire pour vérifier la reglementation et éviter ainsi une amende de 135 euros pour non-port du masque.

Le vent normand sera bien utile cet été

Dans un article pour Le HuffPost, le physicien et chercheur au CNRS Bruno Andreotti expliquait que “sans masque en extérieur, il faut éviter les situations où le risque s’accumule, c’est-à-dire des personnes statiques, dans le sillage l’un de l’autre, à moins de 2,5 mètres, dans une zone peu ventée”. Dans ces conditions, le masque est fortement recommandé. Mais seul dans la rue ou sur la plage, ou accompagné de quelques personnes bien espacées en randonnée par exemple, le risque d’infection au Covid-19 reste très faible.

Il ne faudra donc pas coller son voisin de plage et remercier le vent qui tiendra son rôle de ventilateur naturel.

Dans l’attente des annonces du gouvernement

Interrogé cette semaine sur l’abandon des gestes barrières , le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré :

Je peux vous promettre que quand la date qui nous permettra d’envisager sereinement la fin des gestes barrières, de nous retrouver, d’arrêter la distanciation sociale, d’enlever le masque, sera arrivée, nous n’attendrons pas vingt-quatre heures, nous le dirons immédiatement. 

Olivier Véran, ministre de la Santé

Le calendrier du déconfinement annoncé fin avril 2021 par Emmanuel Macron.
Le calendrier du déconfinement annoncé fin avril 2021 par Emmanuel Macron. © préfecture de la Manche

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société vacances sorties et loisirs infos pratiques mer nature