Transat Jacques Vabre 2023 : pourquoi les Class40 devront faire une escale en Bretagne

Fait inédit dans l'histoire de la Transat Jacques Vabre, la course se déroulera en deux étapes pour les Class40. En raison d'une météo particulièrement compliquée, les 44 bateaux de la catégorie devront faire escale à Lorient (Morbihan).

Les vents forts annoncés sur le littoral ouest de la France poussent les organisateurs de la Transat Jacques Vabre à modifier leurs plans jusqu'à la veille du départ prévu ce dimanche 29 octobre 2023. Dernier changement en date : un parcours coupé en deux pour les Class40.

Un deuxième départ depuis Lorient

Après un feu d'artifice annulé et un départ raccourci, voilà que le parcours des Class40 de cette 16e Transat Jacques Vabre est modifié en raison des rafales annoncées. Les plus petits bateaux de la course (12 mètres de long) devront faire une escale à Lorient (Morbihan) pour se mettre à l'abri d'une grosse tempête prévue dans le golfe de Gascogne le mardi 31 octobre et le mercredi 1ᵉʳ novembre.

D'après Christian Dumard, le météorologue de la course, les conditions deviendraient dantesques à la latitude du cap Finisterre le jeudi 2 novembre. "Avec huit mètres de vague, des vents de plus de 40 nœuds, auxquels s'ajoute la compression du cap Finisterre qui provoque toujours une accélération", précise-t-il.

Avec cette décision, la direction de course veut éviter toute déconvenue aux 44 bateaux de la catégorie, qui n'auraient certainement pas pu traverser la tempête en raison de leur taille. "Une ligne d'arrivée sera mise en place à Lorient et nous organiserons un second départ lorsque la situation météo permettra de naviguer en sécurité vers Fort-de-France", précise Francis Le Goff, directeur de course. Les deux temps seront cumulés à l'arrivée en Martinique.

"Une décision très sage"

Les autres classes, plus rapides, pourront éviter ce phénomène venteux. "La diminution du parcours côtier a été pensée dans ce sens. Mais chaque concurrent aura à arbitrer en fonction de sa vitesse et du timing d'arrivée de la dépression. Il ne manque de ports sur la route pour temporiser", explique le directeur de course Francis Le Goff.

C'est une façon assez intelligente de garder la course intacte.

Ambrogio Beccaria

Skipper Alla Grande Pirelli (Class40)

Ce dernier a ensuite annoncé la nouvelle aux 88 skippers qui participent à la Transat chez les Class40. Après quoi ces derniers ont applaudi le directeur de course. "C'est une décision très sage pour l'ensemble de la flotte qui évite de mettre en danger les bateaux les plus lents des Class40. C'est une façon assez intelligente de garder la course intacte. On va donc débuter par un grand warm-up, on est chaud !", a réagi le skipper Ambrogio Beccaria à la sortie du briefing.

Psychologiquement, on s'était préparé à un certain déroulé.

Vincent Riou

Skipper Crosscall (Class40)

"Cette décision originale est très acceptable. L'important, c'est qu'on fasse une course, j'espère, à 44 bateaux au départ de la deuxième étape et qu'on prenne du plaisir. [...] On part pour un premier sprint dans du vent assez fort avec différentes allures et beaucoup plus de manœuvres. Psychologiquement, on s'était préparé à un certain déroulé, à présent, il faut appréhender les choses différemment et retourner derrière l'ordinateur", ajoute Vincent Riou, vainqueur de la course sur Imoca en 2013.

Le départ aura lieu pour tout le monde comme prévu

Sur X (anciennement Twitter), Francis Le Goff assure que le départ aura bien lieu pour tout le monde ce dimanche 29 octobre. Dans le courant de la semaine, certaines rumeurs laissaient croire qu'il pourrait être décalé à cause du vent. Entre 20 et 25 nœuds sud-ouest sont attendus pour le départ.

Vivez en direct le départ de la Transat Jacques Vabre sur France 3 Normandie, dimanche 29 octobre 2023, à partir de 12h55.