Armada 2023 à Rouen : y-aura-t-il des bateaux russes ?

Publié le
Écrit par Mathilde Riou

L’organisation de l’Armada de Rouen a lancé les invitations en février. Des bateaux du monde entier vont affluer sur la Seine en juin 2023. La Russie pourrait bien être la grande absente de cette 8ème édition. Explications.

"Dans ce cadre et compte-tenu du conflit russo-ukrainien, l’Armada n’a pas invité les 3 grands navires russes qui ont pourtant l’habitude de venir" a déclaré Philippe Chastres, le vice-Président de l'Armada 2023.

Parmi ces trois navires le Kruzenshtern, le deuxième plus grand voilier au monde. Ce quatre-mâts barque russe en acier est reconnaissable à ses mâts de couleur jaune et à sa coque noire, barrée d’une fausse batterie blanche qui imite celle d’un vaisseau de guerre. Le Kruzenshtern abrite aussi un petit musée et une chapelle pour les offices religieux. 

Autre grands voiliers slaves habitué de l’Armada : le Mir. Long de 109 mètres à la coque blanche rayée d’une longue bande bleue, il a participé à cinq reprises à l’évènement. 

Puis vient le Sedov, le plus grand voilier-école au monde.  Longiligne, quatre-mâts barque, il a fait sa première apparition à Rouen à l’occasion de l’Armada 2019.

La même année le Shtandart avait été admiré du public. Construit en 5 ans sur les rives de la Neva, entre 1994 à 1999, le "Shtandart" est la réplique d’une frégate russe du XVIIIe siècle dessinée par le Tsar Pierre le Grand. Aujourd'hui navire-école, ce beau trois mâts carré appartient à l’association « Shtandart Project » de Saint-Pétersbourg et il a participé pour la première fois à l'Armada de Rouen en 2013.

Ce dernier a pour capitaine Vladimir Martus, un marin russo-ukrainien qui commande un équipage russe et ukrainien. Lors d’une interview dans le Monde, il expliquait que sa spécificité rendait son modèle économique menacé. Actuellement, l’association étudie les possibilités de soutien à ce fidèle navire des précédentes éditions. D’ores et déjà l’Armada a renouvelé son invitation à être présent à sa 8ème édition du 8 au 18 juin 2023.

L’association de l’Armada soutient ainsi la position diplomatique française : "notre association qui porte le beau nom d’Armada de la Liberté a toujours été attachée à porter haut ses valeurs de liberté et de paix en faisant de notre rassemblement des plus grands voiliers du monde un moment fort de fraternité entre tous les marins de tous les pays. Comme vous tous, nous souhaitons un retour à une paix juste et durable par la fin de ce conflit militaire entre la Russie et l’Ukraine."

C’est la première fois qu’une telle décision est prise dans l’organisation de cette grande fête de la mer. Au total, ce sont 7000 marins du monde entier qui vont faire rêver le public de l’Armada de Rouen. Une autre marque de soutien envers l’Ukraine pourrait avoir lieu au cours de ces 10 jours qui rassemblent des milliers de visiteurs.