VIDEO. De la musique dans les vignes pour lutter contre les champignons et les maladies parasitaires

durée de la vidéo : 00h01mn46s
Dans un vignoble du pays de Limoux, on berce les raisins et les ceps au son de la musique. C'est une alternative totalement naturelle pour lutter contre certains champignons qui parasitent les vignes de l'Aude. Diffuser une mélodie à la place d'un herbicide ou d'un insecticide, c'est peut-être la solution pour la viticulture bio de demain. ©FTV

Dans un vignoble du pays de Limoux, on berce les raisins et les ceps au son de la musique. C'est une alternative totalement naturelle pour lutter contre certains champignons qui parasitent les vignes de l'Aude. Diffuser une mélodie à la place d'un herbicide ou d'un insecticide, c'est peut-être la solution pour la viticulture bio de demain.

Dans la campagne cathare, au sud de Limoux, la tranquillité du vignoble est de temps en temps agrémentée de notes de musique. Rien à voir avec un concert en plein-air ou une rave-party, il s'agit d'un haut-parleur destiné à prendre soin des pieds de vigne et de leur état sanitaire.

Quelques notes de musique... dans l'air

Pas de piano à l'horizon, pourtant des notes de musique raisonnent dans un champ. Les ondes sonores de la mélodie proviennent d'un boitier solaire. Une installation qui doit permettre au vignoble de lutter contre l'Esca, une maladie du bois. Elle touche les ceps et c'est la première cause du dépérissement de la vigne.

L'esca attaque l'intérieur des ceps de vigne. La maladie progresse petit à petit et ronge le bois. On ne peut rien faire car les produits qui existent pour tuer ce champignon parasite sont interdits en France.

Olivier Geny, propriétaire d'un vignoble à Alet-les-Bains.

Seule solution, insolite, une berceuse régénérative, aux propriétés étonnantes. Diffusée deux fois par jour pendant huit minutes, la musique doit permettre au bois de renforcer ses défenses immunitaires, en amplifiant un phénomène déjà naturellement présent dans la vigne.

Chaque fois que des protéines se développent, il y a une fréquence qui est émise. Cette fréquence est reproduite en fréquences sonores. C'est cela qui est transformé en gammes audibles par le boitier et diffusé dans la vigne.

Guillaume Vaysse, technicien à la cave Anne de Joyeuse à Limoux.

La musique adoucit... la sécheresse !

Des solutions alternatives qui influent également sur le stress hydrique de la plante et pourraient même soigner d'autres maladies.

"On teste la musique et les ondes sonores sur l'esca mais on peut aussi l'utiliser pour lutter contre le mildiou voire d'autres maladies parasitaires" explique Maxime Rieutor, responsable marketing et communication de la Cave Anne de Joyeuse.

La promesse de la diffusion de cette mélodie est de soigner 60 à 70% de la vigne. Les premiers effets pourront être observés dans un an.

Ecrit avec Sarah Marty.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité