Le bio gagne du terrain dans l'Aude

A Coursan, dans l'Aude, Lionel Boutié a converti son exploitation de 250 ha au bio -22 mai 2015 / © Frédéric Guibal
A Coursan, dans l'Aude, Lionel Boutié a converti son exploitation de 250 ha au bio -22 mai 2015 / © Frédéric Guibal

Les exploitations qui se convertissent à l'agriculture biologique sont de plus en plus grandes, loin de l'image d'Epinal du petit paysan idéaliste seul dans son coin. Une conversion complexe pour les professionnels, qui ne regrettent cependant pas du tout leur choix. Exemple à Coursan, dans l'Aude.

Par Carine Alazet


À Coursan, dans l'Aude, Lionel Boutié a converti son exploitation de 250 hectares en agriculture biologique. Du vin de table à haut rendement produit par ses ancêtres, il ne reste rien, une cinquantaine d'hectares de vigne seulement, avec des rendements faibles et une qualité très supérieure.

Le jeune agriculteur s'est aussi diversifié : blé, maïs et tomates côtoient ses ceps de vigne. Un choix assumé depuis 16 ans, difficile à gérer. Mais qui lui donne entière satisfaction : de meilleurs produits et des débouchés.

L'Aude compte 430 exploitations agricoles biologiques qui couvrent 10 % de la surface agricole utile du département.

Reportage dans la plaine de Coursan, Jean-Pierre Laval et Frédéric Guibal

Lionel Boutié, agriculteur bio dans l'Aude
Reportage à Coursan de Jean-Pierre Laval et Frédéric Guibal dans une exploitation de 250 ha convertie au bio - 22 mai 2015



Sur le même sujet

Les + Lus