Aveyron : l'avenir de la SAM suspendu à la décision de Renault, les salariés votent la grève

Publié le Mis à jour le
Écrit par Mélisande Queïnnec
Les salariés de la Société Aveyronnaise de Métallurgie sont arrivés à Toulouse en bus.
Les salariés de la Société Aveyronnaise de Métallurgie sont arrivés à Toulouse en bus. © Clément Alet /FTV

La SAM était en liquidation judiciaire depuis le 16 septembre dernier. Le tribunal administratif de Toulouse a aujourd'hui étudié la viabilité d’une offre de rachat de la société et choisi de laisser Renault accompagner ou non le projet présenté par le repreneur. Les salariés votent la grève.

Colère et déception devant le tribunal administratif de Toulouse... La justice a rendu aujourd'hui sa décision concernant l'offre de rachat de Patrick Bellity, ex-PDG de la fonderie jusqu’en 2016 et désormais à la tête de la société orléanaise SIFA Technologies. Le tribunal vient d'annoncer laisser à Renault la décision finale d'accompagner - ou pas - l'offre de reprise. Le géant de l'automobile a jusqu'à mercredi 24 novembre prochain pour se décider...

Principal client de la société, Renault doit, s'il choisit de suivre l'offre de Patrick Bellity, commander des pièces dans un volume cohérent. Si le géant automobile se désiste, le tribunal fixera vendredi 26 novembre prochain une nouvelle date pour annoncer la liquidation de la SAM. Actionnaire minoritaire avec 15% des parts, l'État n'est lui pas en mesure de prendre des décisions relatives à la gestion de Renault.

Actions coups de poing

Les salariés, venus en masse défendre la sauvegarde de leur emploi devant le tribunal administratif, viennent de voter la grève à partir de lundi dès 5h du matin sur le site de production de carters. Ils envisagent en sus des actions coups de poing dans l’attente de la réponse de Renault.

Patrick Bellity avait déjà déposé une offre de rachat au mois de juillet, déclarée financièrement trop fragile par un cabinet d’audit mandaté par l’État. Officialisée hier matin, sa nouvelle proposition avait reçu l’aval de la région Occitanie et de l’État qui s’étaient déclarés prêts à la soutenir financièrement, et suscité l'espoir des 346 salariés de la SAM.

Le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a annoncé se déplacer à la SAM le 25 et 26 novembre prochains à l'occasion du congrès de la branche départementale de la CGT. L'UD CGT Aveyron a quant à elle annoncé une mobilisation devant les locaux, le 1er décembre prochain en fin de matinée.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.