VIDEO. Mort de Sihem dans le Gard : les premiers éléments de l'enquête, revoir la conférence de presse de la procureure de Nîmes

Sihem a été retrouvée morte dans une forêt du Gard, une semaine après sa disparition. Le principal suspect, Mahfoud H., placé en garde à vue depuis lundi, est passé aux aveux. Quelles sont les circonstances de la mort de la jeune fille, la procureure de Nîmes donnait une conférence de presse, ce jeudi en fin de matinée. Conférence à REVOIR dans cet article.

Le dénouement tragique est intervenu ce jeudi 2 février, tôt dans la matinée. Un corps a été retrouvé après les aveux de Mahfoud H, en garde à vue avec son ex-compagne depuis lundi 15 heures. Interrogé par les enquêteurs en compagnie de son ex-compagne, une cousine de la disparue, l'homme de 39 ans a reconnu mercredi soir avoir "fait une bêtise", puis il a conduit les enquêteurs vers le corps, dans un bois sur la commune des Salles-du-Gardon, village limitrophe de La Grand Combe, où résidait la disparue.

Dans quelles circonstances la jeune femme a-t-elle été tuée, quels étaient ses rapports avec le suspect ? La procureure de Nîmes, Cécile Gensac, donnait une conférence de presse, ce jeudi en fin de matinée. Un extrait de la conférence A REVOIR ci-dessous et en intégralité sur le site de France.TV.

durée de la vidéo : 00h05mn47s
La procureure de Nîmes a donné une conférence de presse après la découverte du corps de la jeune Sihem. ©FTV.

Voici les principaux points à retenir de la conférence de presse :

Cécile Gensac, procureure de Nîmes : "la famille connait une déflagration. Je réaffirme que nous nous attacherons à nous approcher le plus près possible de la vérité".

  • Confirme que le corps de la jeune Sihem a été retrouvé dans un chemin de campagne isolé.
  • La cousine de Sihem a été relâchée hier soir,
  • Le gardé à vue est passé aux aveux dans la soirée,
  • Il a indiqué avoir tué la jeune femme dans le cadre d'une dispute liée à leur relation amoureuse,
  • Il a fait ces déclarations pour elle, sa famille et sa conscience,
  • Il a indiqué le lieu où se trouvait le corps, c'est à dire un endroit isolé aux alentours de la Grand-Combe,
  • Une info judiciaire a été immédiatement ouverte,
  • L'homme a été placé en détention provisoire,
  • Il n'a pas fait d'autres déclarations,
  • Le magistrat d'instruction saisi des faits s'est déplacé sur les lieux cette nuit en assistance des enquêteurs sur les lieux indiqués,
  • Les enquêteurs ont procédé à la découverte en bordure d'un chemin du corps d'une jeune femme dont la description correspondait en tous points à Sihem,
  • Un médecin légiste et les techniciens d'investigation criminelle ont procédé aux premières investigations sur place,
  • Les investigations ont permis de confirmer l'identité de la victime, ainsi que les circonstances de son décès et de les confronter aux déclarations du mis en examen,
  • Le mis en examen est âgé de 39 ans et il est déjà connu des services de justice,
  • Son casier judiciaire porte mention de cinq condamnations pour des faits d'atteintes aux biens et de huit condamnations pour des faits en lien avec la conduite de véhicules,
  • Il porte en outre la mention de vol avec arme, des faits pour lesquels il a été condamné le 2 avril 2015 par la cour d'Assises du Gard à 12 ans de réclusion criminelle, une peine exécutée à compter du 21 sept 2012,
  • Il a incarcéré jusqu'au 28 novembre 2017. Il a ensuite fini de purgé une peine dans le cadre de l'application des peines. Actuellement, il ne faisait l'objet d'aucune autre procédure à l'exception de cette convocation devant le cour d'assise pour un procès où il comparaissait.
  • Il devait comparaître le 1er février 2023 pour des faits de vol avec une arme, il avait fait l'objet d'une détention provisoire d'une durée de trois ans, simultanément à la peine déjà purgée,
  • Le procès d'assises a fait l'objet d'un renvoi à une audience ultérieure, compte-tenu de son placement en garde à vue, 
  • Le mis en examen est sorti de prison après avoir purgé intégralement sa peine dans le cadre premièrement d'une détention en maison d'arrêt, puis d'aménagements successifs et progressifs sous le contrôle d'un juge d'aménagement des peines.
  • "Je laisserai le soin au médecin légiste de rendre ses conclusions d'autopsie dans le courant de la semaine prochaine".

Ecrit avec Angélique Le Bouter.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité