• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La convergence des luttes en marche dans les rues de Toulouse

Beaucoup de monde dans les rues de Toulouse ce mardi, pour la manifestation à l'appel de la CGT et de Sud. / © Stéphanie Bousquet / France 3 Occitanie
Beaucoup de monde dans les rues de Toulouse ce mardi, pour la manifestation à l'appel de la CGT et de Sud. / © Stéphanie Bousquet / France 3 Occitanie

Retraités, enseignants, lycéens, "gilets jaunes"... Plusieurs milliers de personnes manifestent de concert ce mardi après-midi dans les rues de Toulouse, illustration d'une réelle convergence des luttes dans la ville rose.

Par Laurence Boffet

Ce n'est pas forcément l'appel lancé par la CGT et le syndicat Sud pour défendre le pouvoir d'achat et réclamer plus de justice fiscale qui les a fait rallier le cortège. Mais de nombreux "gilets jaunes" ont quand même fait le choix de se joindre la manifestation initiée par les syndicats ce mardi après-midi à Toulouse. Ils disent vouloir défendre l'idée d'une grève générale et être séduits par "l'idée d'une lutte commune". 
 

Une convergence réussie à Toulouse

A voir les milliers de manifestants qui défilent actuellement dans les rues de la ville rose, on constate que la convergence des luttes est effective à Toulouse, ce 5 février. Les manifestants viennent d'horizons variés, avec des revendications variées, mais ils ont choisi de les exprimer ensemble. 
La statue de James Colomina installée place Jeanne d'Arc illustre bien le mélange du rouge de la CGT et du jaune des "gilets jaunes" ce mardi dans les rues de Toulouse / © Stéphanie Bousquet / France 3 Occitanie
La statue de James Colomina installée place Jeanne d'Arc illustre bien le mélange du rouge de la CGT et du jaune des "gilets jaunes" ce mardi dans les rues de Toulouse / © Stéphanie Bousquet / France 3 Occitanie

De nombreuses revendications

Dans la manifestation, on compte des lycéens inquiets de la réforme du lycée et de la plate-forme Parcoursup, des retraités venus réclamer une revalorisation des pensions et une baisse de la CSG ou encore des agents hospitaliers venus réclamer plus de personnel. Il y a aussi des salariés de la Poste en grève et venus défendre le service public ou encore des étudiants hostiles à la hausse des frais d'inscription pour les étudiants étrangers. Quand ce ne sont pas tous simplement des manifestants venus défendre justement le droit de manifester...
Le cortège s'est élancé de Saint-Cyprien pour rallier la place Saint-Etienne avant de se disperser vers 16h30.
Plustôt dans la journée, environ 200 "gilets jaunes" avaient commencé cette journée de lutte en filtrant la circulation au péage de Toulouse nord, occasionnant de gros bouchons sur l'A62 et sur le périphérique toulousain. 
 

Sur le même sujet

... adoptée par les cyclistes

Les + Lus