Cybercriminalité : l''identité du meneur de Lockbit dévoilée, Baptiste Robert le "hackeur éthique" décrypte sa vie pour le grand public

Alors que l''identité du chef de file du gang de hackers Lockbit, le cybercriminel le plus recherché de la planète, a été dévoilée ce 7 mai par les enquêteurs, un expert toulousain en cybercriminalité a reconstitué l'empreinte numérique du ressortissant russe. Baptiste Robert l'a partagée au grand public.

Baptiste Robert se définit plus comme un être curieux que comme un lanceur d'alerte. Le spécialiste Toulousain en cybercriminalité nous en dit plus sur la vie du criminel le plus recherché au monde.

Le plus grand cybercriminel mondial

Il n'a pas fallu plus de 30 minutes à Baptiste Robert pour remonter le fil de la vie de Dmitry Khoroshev, le chef de file des pirates informatiques de Lockbit, responsable de plus 7000 attaques sur des entreprises et des institutions en deux ans.

"Ça fait plusieurs années qu'une coalition internationale de 11 pays travaille sur cette enquête et est à sa recherche", raconte Baptiste Robert. "On parle quand même de 500 millions de dollars extorqués à travers des demandes rançons. Alors quand j'ai eu le nom de ce criminel russe, je me suis mis en quête d'informations supplémentaires".

Son empreinte numérique

Avec sa société Predicta Lab, fondée il y a quatre ans, Baptiste est spécialisé dans l'OSIMP, l'audit d'empreinte numérique, qu'il propose aux dirigeants de grandes sociétés ou aux autorités publiques.

C'est ce même procédé qu'il a appliqué pour retrouver la trace du plus grand cybercriminel mondial sur les réseaux sociaux : "Je me suis servi des adresses mail fournies par les enquêteurs", explique Baptiste. "À partir de là, j'ai eu accès à tous les profils associés à son compte VK, l'équivalent de Facebook en Russie et tout était en accès public".

Informer le grand public

C'est ainsi que Baptiste Robert découvre ses photos, sa famille, sa liste d'amis, sa voiture sa plaque d'immatriculation. Il remonte aussi son histoire jusqu'à sa période adolescente et sa récente passion pour le jardinage. Des informations avant tout destinées au grand public.

"Je ne pense pas avoir appris quoi que ce soit aux services secrets, ils travaillent depuis trop longtemps sur le dossier", confie Baptiste. "En revanche, c'est un peu l'équivalent du journalisme. Chacun a le droit d'être informé. C’est pour cela que je partage mes découvertes sur les réseaux sociaux."

"Ma grand-mère est un hackeur"

Et ses posts publiés ce mardi 7 mai sur X (ex-twitter) ont connu un certain succès, avec plus de 23.000 vues pour la plupart. Pour Baptiste Robert, cette initiative est aussi l'occasion de changer l'image des hackeurs : "Il faut sortir du fantasme du type avec sa cagoule noire sur son ordinateur dans sa cave".

"J'ai coutume de dire, dans les conférences que j'anime, que ma grand-mère est un hackeur", avoue Baptiste. "Tout le monde peut être hackeur, il suffit d'être curieux. Hacker en anglais ça signifie détourner un objet de son utilisation première, c'est exactement ce que je fais". 

Un hackeur éthique, qui, grâce à son travail, aidera peut-être un jour à interpeller Dmitry Khoroshev.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité