Cet article date de plus de 3 ans

La science tranche la "guéguerre" entre chocolatine et pain au chocolat

Un linguiste vient de publier un "Atlas du Français de nos Régions" dans lequel il établit un vraie carte de France de l'usage des termes pain aux chocolat et chocolatine pour désigner la viennoiserie. Instructif. 
C'est au terme d'un sondage basé sur les réponses de plusieurs milliers de Français que Mathieu Avanzi, linguiste et spécialiste des français régionaux à l'université catholique de Louvain, vient de publier l'Atlas du Français de nos Régions dans lequel il établit une carte de France précise de l'utilisation des termes chocolatine et pain au chocolat, désignant la même viennoiserie.

Mathieu Avanzi et son équipe de linguistes vont même plus loin puisqu'ils isolent également les termes "couque au chocolat" (Ardennes), "petit pain au chocolat" (Hauts-de-France et Grand Est) et "croissant au chocolat" (Grand Est) comme il l'explique dans l'article qu'il vient de publier à ce sujet. 

De cette carte précise (voir ci-dessous) ressort un constat qui va faire mal dans le sud-ouest : la victoire écrasante de "pain au chocolat" sur "chocolatine". 

Depuis quelques années, le terme chocolatine est régulièrement utilisé, notamment grâce aux réseaux sociaux, et fortement médiatisé :Cette bataille médiatique a, selon les linguistes, eu pour effet de faire connaître le terme chocolatine dans les régions où il n'est absolument pas usité. Pour autant, sa zone d'influence reste tout de même limitée au grand sud-ouest, de La Rochelle à Carcassonne en passant par Bordeaux, Toulouse et Bayonne. 

Scientifiquement, chocolatine a perdu une bataille mais n'a pas perdu la guerre. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite sorties et loisirs