TEMOIGNAGE. Harcèlement scolaire : "Faire entendre la réalité des victimes", le combat d'Agathe Lemaitre pour sa sœur qui s'est suicidée

Dans une interview poignante, Agathe Lemaitre partage l'histoire de sa sœur Diane, jeune toulousaine victime de harcèlement scolaire. L'auteure souligne l'importance cruciale de briser le silence autour de ce fléau qui touche des milliers d'enfants chaque année en France. Elle rappelle que la santé mentale des victimes ne se voit pas, mais que la parole peut être un puissant remède.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dans un monde où le harcèlement scolaire fait des milliers de victimes chaque année, l'histoire de Diane Lemaitre, une jeune Toulousaine harcelée pendant sept ans, a tragiquement pris fin par un suicide à l'âge de 21 ans en 2016. Sa sœur, Agathe Lemaitre, a transformé les écrits de Diane en un témoignage puissant intitulé "Le livre de Liane", publié en mars 2023 chez Harper Collins France.

Agathe Lemaitre se bat désormais pour briser le silence entourant le harcèlement scolaire, rappelant l'importance de prendre en compte la santé mentale des victimes. Une cause qu'elle va défendre à l'ONU.

France 3 Occitanie: Plusieurs mois après la publication du livre, comment vous sentez-vous face au « succès » qu’il rencontre ? Imaginiez-vous le parcours qu’il ferait, et vous avec ?

Agathe Lemaitre: Je suis heureuse de voir que ce support écrit a pu aider tant de familles à aborder le sujet du harcèlement scolaire avec leurs enfants. On savait dès le départ que ce projet aiderait les enfants, mais on n'imaginait pas qu'il serait utilisé dans autant d'écoles aujourd'hui. Je me sens toujours émue quand les parents me contactent pour me dire que le Livre de Liane les a aidés à mieux comprendre le harcèlement scolaire et à soutenir leurs enfants.

France 3 Occitanie: Quel message comptez-vous faire passer lors de votre conférence à l’ONU ? De quoi allez-vous parler ?

Agathe Lemaitre: J'ai la chance de pouvoir prendre la parole, et je voudrais parler pour toutes les adolescents qui ont vécu ce harcèlement et qui se sont sentis oubliés, incompris, ou non soutenus. J'espère faire en sorte que la réalité des victimes de harcèlement, et de leurs familles, soit entendue. J'ai aussi travaillé avec de nombreuses écoles françaises, en amont de l'événement. 1500 élèves ont écrit des mots de soutien sur des cartes postales, qui seront exposées aux Nations unies de Genève le 27 novembre. Exposer leurs écrits, c'est déjà entendre ces jeunes, prendre conscience de ce qu'ils vivent. L'objectif est bien de trouver des solutions et de mettre en place des choses au niveau international, dès que possible, pour que cela n'arrive plus.

France 3 Occitanie: Pensez-vous que votre combat contre le harcèlement peut avoir une portée internationale ?

Agathe Lemaitre: Bien sûr, car le harcèlement scolaire touche tous les pays, et pas seulement la France. Le cyberharcèlement tue des adolescents de plus en plus jeunes. Moi-même étant maman, je tiens à ce que le sujet soit pris au sérieux, et pas seulement en France.

France 3 Occitanie: Qu’espérez-vous de cette conférence, qu’attendez-vous de la part des États ?

Agathe Lemaitre: C'est la première édition de ces sessions sur le climat scolaire, et le fait de traiter le harcèlement scolaire à ce niveau envoie un message fort. J'attends avant tout des discussions concrètes sur les actions à mettre en place. Mais le fait qu'il y ait une session de commémoration, et que les discussions se poursuivent sur deux jours entiers, montrent que les États sont déterminés à agir.

France 3 Occitanie: Comment fait-on pour gérer le fait de raconter son histoire (et celle de sa famille) tout en prenant le recul nécessaire pour recevoir toutes les histoires des autres gens harcelés (et les aider efficacement) ?

Agathe Lemaitre: Avec plus de dix mille personnes qui me suivent sur les réseaux (@agatheenparle), je reçois beaucoup de sollicitations et de demandes. Je fais toujours de mon mieux pour rediriger les personnes vers les bonnes structures. C'est vrai qu'émotionnellement, c'est parfois difficile, mais je suis bien entourée. Si cela peut sauver des vies, cela en vaut la peine.

France 3 Occitanie: Comment voyez-vous la suite ?

Agathe Lemaitre: Je travaille avec des artistes pour parler du harcèlement sous forme d'art. Par exemple, les 3 et 4 novembre prochains, je serai à Paris pour "Enfant de Demain", un événement dédié au harcèlement scolaire et ses solutions. Nous peindrons en direct une peinture de deux mètres sur trois, tirée du Livre de Liane.