Violences à Sainte-Soline: plusieurs appels à des rassemblements, non déclarés pour certains, devant les préfectures en Occitanie

Les Soulèvements de la Terre appelle à des rassemblements devant les préfectures jeudi 30 mars 2023 à 19 heures, dont plusieurs en Occitanie. En soutien aux blessés, les manifestants comptent aussi dénoncer les violences policières.

La colère ne retombe pas. Elle se nationalise même : quelques jours après la manifestation à Sainte-Soline, lors de laquelle deux personnes ont été grièvement blessées dont un toulousain aujourd'hui entre la vie et la mort, l'association Les Soulèvements de la Terre appelle à des rassemblements devant les Préfectures en France.

Le collectif, soutenu par d'autres mouvements écologistes, se réunira pour soutenir les blessés de Sainte-Soline et condamner des violences, qui émaneraient des forces de l'ordre. 

Le choc après Sainte-Soline

"Nous ne les laisserons pas étouffer l’espoir à coup de grenades. Pour nos blessé·es, pour leur rendre hommage, appui, pour que cela cesse qu’il y a un impératif à se retrouver de nouveau dans la rue (...) Et leur montrer que nous sommes là. Toujours.", ont notamment écrit Les Soulèvements de la Terre, sur leur page Facebook. Une carte recense les différentes préfectures où des sympathisants se rassembleront

Des associations proches des Soulèvements de la Terre ont d'ores et déjà annoncé leur participation à ce rassemblement. C'est le cas des Scientifiques en Rébellion, collectif de professionnels en lutte "contre le manque d’action politique face aux bouleversements écologiques".

Pour un membre du collectif, basé à Toulouse, le ras-le-bol est général. "Certains ont été présents à Sainte-Soline, et ont vu ce qu’il s’est passé. Cette répression est incroyable, elle a pris une forme caricaturale", assure-t-il.

Un soutien moral aux blessés

Opposé au projet des méga-bassines de Sainte-Soline comme de nombreuses associations, ce chercheur en laboratoire sera présent devant la préfecture de Haute-Garonne pour témoigner de son soutien "moral et symbolique aux blessés".

Le scientifique compte manifester également contre la procédure de dissolution des Soulèvements de la Terre lancée par le ministre de l'Intérieur, "une attaque directe envers la mobilisation et le droit de contestation", selon lui. 

La Confédération paysanne,  sera également présente en soutien à la mobilisation ce jeudi soir. En Aveyron, l'association sera sur place à Millau.

"C'est important de dénoncer les mensonges du ministre de l'Intérieur. À Sainte-Soline, c'était de la provocation. On a assisté à des tirs sans sommations", témoigne Christophe Roqueirol, membre de la confédération et présent à Sainte-Soline samedi 25 mars. 

Pour lui aussi, cette présence est "un signe de soutien moral aux blessés", et une preuve "que l'on ne peut pas dissoudre une révolte". 

Les préfectures sur leurs gardes

Contactées, les préfectures du Tarn et de Haute-Garonne, en première ligne depuis le début des manifestations contre la réforme des retraites, se tiennent prêtes. Dans le Tarn, le rassemblement n'a pas été déclaré. "Il n'y a eu aucune déclaration de manifestation relative à cet évènement. Le cas échéant, des mesures adaptées seront prises" nous a indiqué la préfecture tarnaise. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité