TEMOIGNAGE. "Il n'y a pas d'autonomie complète" : la nouvelle vie de Mathias handicapé lourdement après un plaquage de rugby

À 19 ans, Mathias Dantin est lourdement handicapé, suite à un dangereux plaquage lors d'un match de rugby. Après de longs mois d'hospitalisation, il retrouve enfin la maison de ses parents et tente de s'adapter à sa nouvelle vie. Samedi 15 juin, sa famille organise une journée pour sensibiliser au respect dans le sport.

Après des mois d'hospitalisation et de rééducation, il est enfin rentré chez lui, à Momères (Hautes-Pyrénées). Mathias Dantin a 19 ans et une nouvelle chambre. L'ancien séjour de la maison familiale accueille son lit et, dans la même pièce, un coin pour sa toilette. Une autonomie retrouvée, mais encore "relative" pour le jeune homme. "Il n'y a pas d'autonomie complète, j'ai toujours besoin de l'aide d'un infirmier, d'un auxiliaire ou de ma famille."

En décembre 2022, Mathias a été victime d'un plaquage dangereux lors d'un match de rugby scolaire. Le jeune homme, touché à la moelle épinière, est désormais lourdement handicapé et se déplace dans un fauteuil. Sa vie, et celle de sa famille ont été bouleversées. 

Vivre autrement

Quand les jeunes s'éloignent du cocon familial et rêvent d'indépendance, Mathias, lui, a besoin d'être accompagné en permanence. Une contrainte qui ne l'empêche de continuer à profiter comme le raconte sa mère Fabienne : "Il va partout, au restaurant et même en boîte de nuit. Il a des personnes autour de lui qui l'aident." 
Mathias souhaite reprendre ses études à la rentrée prochaine. Bac en poche, il choisit le droit, après une année de coupure dans son parcours scolaire.
Au-delà de "se préparer à remettre la tête dans les cahiers, il y a aussi le côté physique à prendre en compte, explique Mathias. Je dois être prêt au niveau de mon autonomie et que les résidences soient adaptées, car je vais étudier à Toulouse. Des aides sont fournies mais le côté administratif est très lourd." 

À la maison aussi on s'adapte. Jérôme, le père du jeune homme, évoque le lourd chantier de la maison : "Aujourd'hui, rien n'est adapté pour Mathias. On va réaménager les pièces pour l'accueillir le plus confortablement possible." 

Faire de la prévention

Une avance de l'assurance, pour le préjudice subi par Mathias, finance ces travaux. Une aide facilitée par l'émotion suscitée par cet accident et la mobilisation du monde du rugby. Dans son fauteuil, Mathias est devenu une personnalité. Il était d'ailleurs présent pour le relais de la flamme olympique, lors de son passage à Bagnères de Bigorre (Hautes-Pyrénées). "La famille du rugby a été présente et c'est grâce à cela qu'on a pu mettre en lumière la situation de Mathias et demander de l'aide."

La famille et les proches de Mathias ont fondé une association "Courage Mathias". Samedi 15 juin, à Bagnères de Bigorre, elle organise une journée dédiée au sport pour des valides et des personnes en situation de handicap. Un moment d'échange pour le respect entre adversaires, le respect des règles, pour éviter qu'un simple match de rugby se termine par un handicap à vie.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité