Autocollants et bâche sur des produits étrangers : des agriculteurs mènent une action coup de poing dans un supermarché

En collant des autocollants et en bâchant certains rayons d'un supermarché de Béziers (Hérault), vendredi 16 février, des agriculteurs de l'Hérault ont voulu dissuader les consommateurs de se tourner vers des produits de provenance étrangère.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'idée des syndicats était de mener une "action pacifique", mais révélatrice pour les consommateurs français.

Une trentaine d'agriculteurs se sont réunis dans la zone commerciale de Béziers, vendredi 16 février à 14h, pour prendre ensuite la direction du centre Leclerc de la ville, dans le cadre d'une action coup de poing organisée par les Jeunes agriculteurs et la FDSEA de l'Hérault. 

Fruits et légumes bâchés

Au sein du supermarché, les agriculteurs ont collé des autocollants de couleur rouge sur des produits de provenance étrangère, d'autres de couleur verte sur ceux issus d'exploitations françaises.  

“Les calculs ne sont pas bons, à quand de la rémunération sur nos exploitations”, pouvait-on par exemple lire sur certaines des étiquettes rouges. 

Les exploitants ont logiquement ciblé les étals de fruits et légumes, dont certains ont été entièrement bâchés car ils ne proposaient rien de français. 

Le vin et le miel 

Mais c'était aussi l'occasion de prouver que d'autres types de produits alimentaires faisaient bien souvent concurrence à l'agriculture française.

Le vin, tout d'abord. Les agriculteurs ont rempli un caddie entier de bouteilles espagnoles, qu'ils ont sorties du supermarché sous les yeux des habitants venus faire leurs courses. 

Le miel, aussi. À la grande surprise des consommateurs sur place, les agriculteurs ont montré que beaucoup de pots semblant provenir de France, contiennent en fait du miel produit en Europe de l'est. 

"Toujours en colère"

Mardi, des exploitants de l'Hérault menaient déjà une opération aux visées similaires. Après des actions de communication dans des supermarchés, ils se sont rendus sur l'A75 pour récupérer, dans des camions, des marchandises venues de l'étranger et les redistribuer ensuite à des associations. 

"On ne veut pas mourir, on veut vous nourrir", affichaient aussi les exploitants du Tarn, rassemblés sur le parking de la FDSEA, jeudi, à Montauban. 

Encore portés par la mobilisation d'ampleur nationale menée à la fin du mois de janvier, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs ont tenu à montrer qu'ils étaient "toujours là" et "toujours en colère" ce vendredi, alors que le salon de l'agriculture ouvrira ses portes dans une semaine à Paris.