Cet article date de plus de 4 ans

Législatives : ces 21 députés sortants battus dès le premier tour en Occitanie

La liste est longue : la vague En Marche! qui a remporté le premier tour des élections législatives en France a eu pour conséquence de balayer une grande partie des sortants. 21 au total en Occitanie : 9 dans l'ex-Midi-Pyrénées et 11 en Languedoc-Roussillon. 
Il ne faisait pas bon être député sortant dimanche soir en Occitanie. Sur 49 sièges de députés dans la région, ils sont 21 à avoir perdu leur mandat dès le premier tour.

La palme au département de l'Hérault où la vague En Marche! est un tsunami pour les députés sortants : ils sont 7 sortants à ne pas avoir franchi le premier tour. Et tous les partis sont touchés : le PS bien-sûr mais aussi EELV et Les Républicains. Sur la 1ère circonscription, Jean-Louis Roumégas (EELV) dépasse à peine les 10 % et n'arrive qu'en 4ème position. Dans la 2ème circonscription, la vallsiste Anne-Yvonne Le Dain, qui n'avait pas l'investiture PS, est balayée avec 5 % des voix en 7ème position. Fanny Dombre-Coste (PS) est aussi sortie dès le premier tour sur la 3ème, Sébastien Dénaja sur la 7ème ou encore le patron du groupe socialiste à la Région, Christian Assaf sur la 8ème de l'Hérault et Frédéric Roig sur la 4ème. Dans la 6ème circonscription, c'est le Républicain Elie Aboud, député sortant, qui ne passe pas le premier tour. 

Dans la Haute-Garonne, 5 députés sont balayés dès le premier tour notamment Cathy Lemorton, présidente PS de la commission des affaires sociales sur la 1ère circonscription. Le recordman des mandats (élu depuis 1978), Gérard Bapt est sorti sur la 2ème et ne sera pas en course pour un 9ème mandat. Martine Martinel est éliminée sur la 4ème circonscription. Le numéro 3 du PS, Christophe Borgel, élu en 2012 sur la 9ème circonscription, est balayé sur la 9ème. Enfin l'ex-ministre et proche de François Hollande, Kader Arif, empêtré dans l'affaire AWF, n'arrive qu'en 5ème position sur la 10ème circonscription.

La vague En Marche!, conjuguée à la présence du Front National, coûte également leur place à deux députés sortants dans le Gard. L'écologiste Christophe Cavard et le socialiste Fabrice Verdier, respectivement sur la 4ème et la 6ème circonscription. Idem dans l'Aude où le DVG Jean-Claude Martinez n'est que 6ème sur la 1ère circonscription et la socialiste Marie-Hélène Fabre est sortie sur la 2ème. 

Elu depuis 1993, le socialiste Jean Glavany fait les frais d'une "alliance" entre la droite et En Marche! sur la 1ère circonscription des Hautes-Pyrénées. Le vallsiste Alain Fauré est battu dans la 2ème circonscription de l'Ariège. La frondeuse du PS, proche de Benoît Hamon, Linda Gourjade, élue en 2012 dans la 3ème circonscription du Tarn, est balayée. Enfin la députée PRG du Lot, Dominique Orliac, élue depuis 1997, ne sera pas au second tour sur la 1ère circonscription. 

Enfin, à droite, le député LR sortant des Pyrénées-Orientales, Fernand Siré, ne sera pas au second tour dans la 2ème circonscription, qui verra s'opposer un candidat En Marche! au Front National. 

Il ne faisait vraiment pas bon être député sortant dimanche en Occitanie. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets