Montpellier, Nîmes et Béziers : le point sur le mercato

Illustration / © PHOTOPQR/MAXPPP
Illustration / © PHOTOPQR/MAXPPP

A quelques heures de la fermeture du marché des transferts, le point sur les arrivées et départs du Montpellier Hérault SC, Nîmes Olympique et de l'AS Béziers Football.

Par Walid Kachour

Le marché des transferts ferme ce vendredi à minuit.

Lors de ces derniers instants, les clubs s'affairent pour flairer les derniers bons coups à des prix intéressants ou au contraire, essayent de faire partir les joueurs dont ils souhaitent se débarrasser. 

Pour nos trois équipes, le mercato est fini, à quelques exceptions près.

Le point. 
 
  • Montpellier Hérault SC : l'heure est à l'équilibre 

Avec 6 arrivées, le club a réussi à combler sur le plan numérique les 6 départs enregistrés durant l'été.

Mais la perte de deux éléments défensifs comme Jérôme Roussillon parti à Wolfsburg ou Nordi Mukiele à Leipzig, plus gros transfert de l'histoire du club, pourraient fragiliser la défense héraultaise, force majeure de l'équipe l'an passé (deuxième de ligue 1 derrière le PSG).

Son remplaçant Damien Le Tallec encore a court de rythme n'a disputé que des bouts de matchs et devra faire oublier rapidement son prédécesseur

Les arrivées de Gaëtan Laborde et Andy Delort devraient donner du corps à l'attaque, le temps de trouver les bons réglages et automatismes.

Les dirigeants héraultais ont montré la porte à Giovanni Sio, meilleur buteur l'an passé, qui devrait partir dans les prochaines heures si il ne souhaite pas évoluer avec la réserve.

Le tableau récapitulatif des arrivées et départs du MHSC

 
© Capture d'écran/Maxifoot
© Capture d'écran/Maxifoot



Une équipe équilibrée, qui a défaut de s'être renforcée, ne s'est pas appauvrie.

Elle reste en 3 matchs sur les mêmes bases que l'an passé : peu de buts inscrits (3 en 3 matchs), peu encaissés (2 en 3 matchs) et une moyenne de points sensiblement identique à celle de l'an passé (1.33 contre 1.34)


 
  • Nîmes Olympique :  un recrutement malin pour un début de saison réussi



Qualité, expérience et esprit revanchard. 

Le petit panaché des qualités des nouvelles têtes nîmoises, venues renforcer les crocodiles cet été, de retour dans les eaux de la ligue 1 après 25 années d'absence au plus haut niveau.

Si les crocodiles sont actuellement 5e du championnat, ils le doivent en grande partie à leur mercato réfléchi. 

Des recrues qui n'ont pas eu besoin d'un long temps d'adaptation pour prouver leur niveau de compétitivité. 

Le club, par la voix du directeur sportif Laurent Boissier a annoncé que le mercato était bouclé et qu'il n'y aurait aucun nouveau mouvement susceptible de modifier l'effectif actuel. 

Avec sept arrivées pour quatre départs dont deux retours de prêt (Boscagli et Del Castillo), le club gardois a plutôt bien géré son intersaison.

Et ce malgré des problèmes extra sportifs venus ponctuellement chambouler la préparation (affaire Marillat, grève au sujet des primes, dossier Costières...).

Denis Bouanga en provenance de Lorient a réalisé un match plein lors de la victoire face à Marseille, gagnant son duel face au latéral adverse Sakai.

L'abattage et l'expérience de Mustapha Diallo et ses 9 années à Guingamp apportent de la stabilité à la récupération.

Le gardien international espoirs Paul Bernardoni réalise un début de saison presque parfait, décisif quand il le fallait face à Marseille et auteur d'un match héroïque lors de la défaite face à Toulouse, repoussant même un penalty. 

Les revanchards Landre et Guillaume pourront si ils atteignent la régularité attendue au haut niveau de vrais plus au vu de leur potentiel. Le premier a été formé au PSG et l'autre à Lille.

 



A suivre dès ce samedi face au PSG, pour le choc de la 4e journée de Ligue 1. 



Tableau des arrivées et départs du Nîmes Olympique durant le mercato d'été
 
© Capture d'écran/Maxifoot
© Capture d'écran/Maxifoot
 
  • AS Béziers Football : grands changements, grande inconnue

Le club qui goûte aux joies du monde professionnel après seulement 11 ans d'existence a laissé partir 10 joueurs et en a recruté 9. 

Amputé d'Ousmane Kanté, partis au Paris FC , le club a perdu un élément fort de la montée en Ligue 2, en la personne de son meilleur buteur l'an passé.

 
© Capture d'écran/Foot Mercato
© Capture d'écran/Foot Mercato


Dernière recrue en date non mentionnée dans ce tableau, le gardien de but Yan Marillat en provenance de Nîmes
 


L'ASB s'est renforcé principalement avec des éléments issus de divisions inférieures parfois amateurs.

Plus petit budget de ligue 2 avec 6 millions d'euros, le club dispose d'un effectif élargi de 27 joueurs et s'est préparé à lutter pour le maintien jusqu'au bout, pour cette saison de l'inconnu.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus