Hérault : “dry january”, les avis divergent entre santé et emplois sur le mois sans alcool prévu en janvier

Certains ont déjà fait le choix d'arrêter de consommer de l'alcool pendant le mois de janvier 2020. / © MAXPPP
Certains ont déjà fait le choix d'arrêter de consommer de l'alcool pendant le mois de janvier 2020. / © MAXPPP

Plusieurs associations ont confirmé que le mois sans alcool aurait bien lieu au mois de janvier, finalement sans le soutien du gouvernement. En effet, la question fait débat car elle n’est pas du goût des viticulteurs. Le "dry january" est une question sensible en Occitanie.

Par J.Mériot avec V. Lebeouf

Il aura bien lieu en janvier, même sans le soutien du gouvernement français. Le mois sans alcool se fera en janvier, juste après les fêtes. Ouf !

Un défi à relever pour le début d'année, comme un voeux ou une bonne résolution, pour ceux qui accepteront de jouer le jeu. Car accompagner son repas d’un verre de vin, certains ne sont pas prêts d’arrêter. C’est le cas de Nathalie et Robert, un plaisir qu’ils partagent sans modération.
 

Une journée, à la rigueur... et encore ! mais un mois, non.
Les Français aiment bien être libres, ils n'aiment pas les contraintes.


Ne pas consommer une seule goutte d'alcool pendant le mois de janvier, les avis sont partagés.
 

Une initiative que le gouvernement ne soutient pas


Les producteurs de vin ont été entendus et soutenus par le gouvernement qui a pris position et a décidé de ne pas soutenir le mois sans alcool.

Pour beaucoup de caves et de coopératives qui ont perdu 30% de leur chiffre d'affaires cette année, à cause de la sécheresse, cette opération de santé publique tombe mal. Pour les viticulteurs, le mois sans alcool viendrait s'ajouter à une situation déjà bien compliquée.

Mais pour les médecins addictologues et les associations à l'origine de ce mois sans alcool, il ne s'agit pas d'arrêter totalement de boire de d'alcool. Il s'agit juste d'interpeller les Français sur leur consommation d'alcool. Car 40.000 à 50.000 personnes décèdent en France chaque année de cette maladie.

En France, l'alcool est la deuxième cause de mortalité évitable juste après le tabac.

Le reportage de Valentine Lebeouf et Audrey Guiraud 

Sur le même sujet

Les + Lus