• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Hérault : premier cas de dengue autochtone à Clapiers

Moustique tigre Aedes albopictus / © © alessandrozocc
Moustique tigre Aedes albopictus / © © alessandrozocc

L'Agence Régionale de Santé confirme un premier cas de dengue autochtone isolé dans l'Hérault, sur une personne septuagénaire résidant à Clapiers, près de Montpellier. Le département passe au niveau 2 du plan de prévention.

Par Valérie Luxey

L'Agence Régionale de Santé d'Occitanie (ARS) confirme ce soir avoir identifié un cas isolé et surtout autochtone de dengue, sur une personne septuagénaire résidant à Clapiers (Hérault), près de Montpellier. Dans ce département, c'est la première fois que la maladie frappe une personne n'ayant pas au préalable voyagé dans une zone tropicale.


Passage au niveau 2 du plan de prévention


La dengue a donc été contractée sur place, ce qui déclenche le niveau 2 du plan de prévention dans l'Hérault. Concrètement :
 
  • des équipes d'épidémiologistes sont sur le terrain à Clapiers, afin de mener l'enquête scientifique et de lever toute suspicion concernant d'éventuels autres cas.
  • une sensibilisation des professionnels de santé de la commune (médecins, pharmaciens, infirmières...) est en cours.
  • une démoustication sera opérée dès que les conditions météo le permettront, pour l'heure elles ne sont pas favorables.


La victime va bien


Toutefois, l'ARS se veut rassurante : les symptômes s'apparentent à ceux d'une forte grippe et la dengue est dans la plupart des cas une maladie bénigne,  comme cela s'est passé à Clapiers. La personne a d'ailleurs été prise en charge par son médecin traitant et se porte bien.


La nécessaire chasse aux moustiques tigres


Quant aux proches et aux voisins, il n'existe pas de traitement préventif, ils sont simplement placés sous surveillance. Et il leur est rappelé l'importance capitale de prévenir toute ponte d'œufs de moustiques tigres (insectes vecteurs de la maladie) en supprimant tous les dépôts d'eaux stagnantes autour de chez eux. Pour l'instant, ce premier cas dans l'Hérault est considéré comme restant isolé.
 

D'autres cas dans le Gard par le passé


A l'inverse, dans le Gard, en 2015, plusieurs cas de dengue autochtones avaient été identifiés. Et l'Hérault a connu plusieurs cas de chikungunya (autre maladie transmise par les moustiques tigres) en 2014.


La dengue en recrudescence


Cette année, la dengue est en recrudescence dans l'Hexagone, diffusée par les voyageurs, en raison d'une épidémie qui sévit dans plusieurs zones du globe, notamment à la Réunion. L'Agence Régionale de Santé d'Occitanie a reçu en 2018 une centaine de signalements, pour 26 cas de dengue finalement avérés et 2 cas de chikungunya, sur des voyageurs de retour des zones tropicales.

La période de surveillance sanitaire débutée le 1er mai doit s'achever fin novembre.

A lire aussi

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus