Régionales/Départementales : ces consignes de vote qui surprennent dans le Gard et l’Hérault

La campagne est repartie avant le 2e tour dimanche des élections. C’est le temps des soutiens de dernière minute. Et certains sont déroutants ou à contre-courant. La preuve à Montpellier et chez les écologistes gardois.

Les consignes de vote de dernière minute aideront-elles les électeurs dimanche ?
Les consignes de vote de dernière minute aideront-elles les électeurs dimanche ? © MAXPPP

62,7% : avec une abstention record en Occitanie comme ailleurs, mobiliser les électeurs est devenu un enjeu crucial avant dimanche. Et les consignes de votes précieuses. Mais parfois, les appels pour un candidat réservent des surprises. Choix de raison, tactique ou coup politique ? Voici deux exemples qui risquent de laisser les électeurs… un peu perplexes !

Dans le Gard, les Verts appellent à voter pour la liste qui les a rejetés

Alors que l’alliance entre les Verts et Carole Delga a capoté dans un climat très tendu, les leaders gardois appellent à voter pour…  la candidate socialiste. 

Petit résumé de l’épisode. Dimanche 20 juin, la présidente sortante PS arrive largement en tête du premier tour des régionales. La liste écologiste d’Antoine Maurice se classe 4e avec 8,84% des voix. Mais les discussions pour un accord entre les deux tournent court. Le candidat des Verts évoque des interlocuteurs « imposant leur seul projet et préférant nous balader sur des propositions de postes aussi floues qu’insultantes ».

Mais dans le Gard, les 2 leaders de la liste « Occitanie naturellement » Dirk Offringa et Sibylle Jannekeyn ne semblent pas rancuniers.

Nous appelons, sans hésiter, à choisir le projet le plus proche de nos valeurs.

Dirk Offringa et Sibylle Jannekein, Europe Ecologie Les Verts

Tout en regrettant « qu’aucun accord n’ait pu être conclu », ils lancent un appel à voter Delga dimanche. 

Quand l’ancien maire soutient les candidats de son « meilleur » ennemi

Autre situation inattendue : à Montpellier pour les départementales. L’ancien maire DVG de la ville, Philippe Saurel, a été battu en juin 2020 par le socialiste Mickael Delafosse. Mais un an après, Philippe Saurel décide de soutenir les candidats de la majorité municipale. Il appelle à voter pour les binômes proposés par son ancien adversaire dans les 6 cantons de la ville, tous arrivés en tête. « Pour que l’intérêt de la ville, dit-il, soit représentée à l’assemblée départementale ».

Les électeurs suivront-ils ces consignes de vote pour le moins inattendues ? Réponse dans l’isoloir dimanche ! 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections élections départementales 2021 europe écologie les verts philippe saurel