Une demi-heure de route pour se rendre dans une agence, une banque déserte la campagne au grand dam de ses habitants

Plusieurs fermetures d’agences du Crédit Agricole sont prévues dans quatre départements de Midi-Pyrénées à la fin de l'année. La direction invoque une baisse de fréquentation de ces établissements. Mais la décision provoque la colère des habitants de ces zones rurales. Ils se sont mobilisés ce mardi 2 juillet à Labastide-Murat dans le Lot.

26 agences bancaires du Crédit Agricole doivent fermer leurs portes dans la région au premier janvier 2025. Commerçants, agriculteurs et citoyens se mobilisent pour dire non à ces fermetures de services publics.

La banque des agriculteurs

Le monde rural monte à nouveau au front, avec, encore une fois, les agriculteurs en première ligne. Mais ce qui provoque aujourd'hui la colère de ces citoyens, c'est la fermeture annoncée de plusieurs agences bancaires du Crédit Agricole, fondé par la profession agricole et pour accompagner les agriculteurs.

Dans toutes les villes concernées, les habitants se mobilisent. Dans le Lot, À Sousceyrac et Latronquière, des pétitions circulent et ce mardi 2 juillet, élus, commerçants, artisans, habitants, et agriculteurs se sont retrouvés à Labastide-Murat pour refuser la fermeture de leur agence.

26 agences concernées dans la région

"Le Crédit Agricole a toujours revendiqué être proche de ses adhérents. En fermant ses portes ici à Labastide-Murat, il perd sa crédibilité, son identité", témoignait ce mardi un éleveur lotois à nos confrères de la Dépêche du Midi. Et son voisin de rajouter : "Nous allons devoir aller à Gourdon ou à Gramat, nous allons devoir faire une demi-heure de route pour nous rendre dans une agence bancaire".

Selon le syndicat CGT du Crédit Agricole Nord-Midi-Pyrénées, "26 agences dans l’Aveyron, le Lot, le Tarn et le Tarn-et-Garonne, doivent fermer au 1er janvier 2025" dans le cadre d'une réorganisation de la banque, devenue aujourd'hui une entreprise comme une autre.

"On méprise la population locale"

De son côté, le Crédit Agricole confirme cette décision : "Ce projet s’inscrit dans un contexte de baisse de fréquentation des agences au profit d’une relation à distance ou de visites à domicile. Il est axé sur la proximité relationnelle et sur l’offre d’un niveau d’expertise, réclamé par les agriculteurs".

Pas de quoi rassurer les habitants de ces campagnes : "En fait, on méprise la population locale, tout se fait à ses dépens et dans l’intérêt de ses actionnaires", s'énerve un des manifestants. "J’ai toujours travaillé avec eux comme la plupart des agriculteurs. Mais si l’agence ferme, je n’éprouverai aucuns scrupules à aller ailleurs".

Malgré ces fermetures annoncées, les distributeurs de billets, utiles aux habitants, devraient être maintenus dans toutes les communes concernées.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Occitanie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité