Reprise encourageante pour l’équipementier Figeac Aero, mis à mal par la crise sanitaire

Publié le
Écrit par AFP

L’entreprise Figeac Aero, basée dans le Lot et spécialisée dans la sous-traitance de pièces métalliques, a divisé de plus de moitié sa perte au premier semestre 2021-2022. Une avancée encourageante, qui devrait se confirmer dans les prochains mois.

Figeac Aero a réduit de plus de moitié sa perte nette au premier semestre 2021-2022 et "enregistre des signes encourageants de la reprise de son activité" qui s'est effondrée avec la crise du Covid-19, a annoncé le 28 décembre 2021 l'équipementier aéronautique dans un communiqué.

Spécialisée dans les pièces dédiées aux aérostructures (fuselage, voilures, empennages…), l’entreprise a perdu 21,9 millions d'euros entre le 1er avril et le 30 septembre, contre 51 millions l'an passé. Son bénéfice d'exploitation avant amortissements et provisions (Ebitda) s'est établi à 10,9 millions d'euros alors qu'il était en terrain négatif l'an dernier.

Reprise du secteur aéronautique

"Le niveau d'activité du groupe sur le premier semestre 2021/22 confirme la reprise progressive du secteur aéronautique, ce qui nous rend plus confiants pour l'avenir", affirme son PDG Jean-Claude Maillard, cité dans le communiqué. Sur le premier semestre, le chiffre d'affaires s'est établi à 119,9 millions d'euros, en hausse de 27%.

Alors qu'Airbus - qui représente à lui seul plus de la moitié de l'activité de Figeac Aero - a entamé une importante remontée en cadence et que "la reprise du Boeing 737 Max est bien réelle et la production devrait accélérer rapidement dans les prochains mois", l'entreprise confirme ses prévisions pour l'exercice 2021-2022.

Elle table sur un chiffre d'affaires compris entre 250 et 300 millions d'euros, soit une croissance "entre 22,2% et 46,6%" ainsi qu'un "Ebitda courant à deux chiffres".

344 millions d’euros de dettes

Profondément affecté comme le reste de la filière aéronautique par la crise sanitaire et du transport aérien, Figeac Aero est plombé par une dette de 344 millions d'euros et s'était dit l'an passé, ouvert à une consolidation avec d'autres équipementiers aéronautiques.

Figeac Aero a ainsi signé en septembre un accord en vue d'une prise de participation minoritaire par le fonds spécialisé dans l'aéronautique Tikehau Ace Capital, qui s'est engagé à injecter 35 millions d'euros.

Tikehau Ace Capital soutient actuellement le projet de fusion entre deux autres équipementiers, Mecachrome et WeAre Group, sociétés avec lesquelles s'allier "aurait du sens" pour Figeac Aero, avait indiqué Jean-Claude Maillard l'an passé.