Cet article date de plus de 4 ans

Perpignan : la lutte des apiculteurs contre les pesticides tueurs d’abeilles

Cette semaine, c’est la semaine des alternatives aux pesticides : des composés chimiques utilisés par les agriculteurs et qui tuent trois fois plus d’abeilles. A perpignan, certains vignerons tirent la sonnette d’alarme.
Le taux de mortalité des abeilles aurait triplé à cause des pesticides, David Nivet est apiculteur et vigneron à Perpignan aujourd'hui il tire la sonnette d'alarme - 27 mars 2017
Le taux de mortalité des abeilles aurait triplé à cause des pesticides, David Nivet est apiculteur et vigneron à Perpignan aujourd'hui il tire la sonnette d'alarme - 27 mars 2017 © France 3 LR
Depuis plusieurs années, les abeilles, principales pollinisatrices des végétaux dans le monde souffrent du syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles. De plus en plus de ruches se vident d’années en années : soit les abeilles y meurent soit elles n’y retournent pas après l’hiver.
Les pesticides sont mis en cause par certaines études scientifiques

David Nivet est vigneron mais apiculteur à Ponteilla, une commune proche de Perpignan, en un an il a perdu plus d’une dizaine de ruches, ses abeilles sont malades et meurent peu à peu. La cause de cette mortalité, selon lui, des herbicides comme le glyphosate utilisés dans les vignes voisines.

Le reportage d’Alain Sabatier et Jean François Puakavase 
durée de la vidéo: 01 min 47
Perpignan : la lutte des apiculteurs contre les pesticides tueurs d’abeilles ©France 3 LR

L'abeille est pourtant nécessaire au développement de l'agriculture.
Elle est responsable de la pollinisation de plus de 80% des espèces végétales dans le monde.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture bio agriculture économie agro-alimentaire apiculture environnement société pollution