Une récolte généreuse pour les prunes du Tarn-et-Garonne

La récolte de la reine-claude a commencé fin juillet dans le Tarn-et-Garonne. Pour les producteurs, 2018 s'annonce un très bon millésime. 

La reine-claude est baptisée du nom de l'épouse de François 1er.
La reine-claude est baptisée du nom de l'épouse de François 1er. © France 3
Vert pale et légèrement rosée, petite et délicieusement sucrée, la reine-claude a fait du Tarn-et-Garonne son royaume. C'est le cas dans la ferme de Guyraudelle, une exploitation familiale où cette prune est choyée depuis six générations. En seulement 10 jours, ce sont près de 15 tonnes de fruits qui ont été récoltées. Des chiffres prometteurs pour cette cuvée 2018.
 

70% des reines-claude sont Occitanes


La reine-claude a pris ses quartiers en terre Occitane depuis 500 ans. Il s'agissait à l'origine d'un cadeau de Soliman le Magnifique, un sultan ottoman, pour François 1er. C'est d'ailleurs l'épouse du roi de France, Claude qui donnera son nom à ce type de prune. 

Aujourd'hui, 70 % des reines-claude françaises sont récoltées en Occitanie.
 
Une récolte généreuse pour les prunes du Tarn-et-Garonne
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
alimentation société agriculture économie