Agriculteurs en colère : camions vidés, supermarchés occupés, manifestant blessé... Revivez la journée de mobilisation en Provence

Les blocages des autoroutes A7, A51 et A54 se sont poursuivis vendredi dans le Sud-Est, dans les Hautes-Alpes, les Alpes de Haute-Provence, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône. Revivez cette journée de colère dans notre direct.

19 heures : ce direct est désormais terminé

Merci à tous et toutes de nous avoir suivis. Rendez-vous tout le week-end sur France 3 Provence-Alpes pour connaître les actualités liées à la mobilisation des agriculteurs.

>> Agriculteurs en colère : barbecues, partage de la nourriture, rotations sur les barrages... Les manifestants s'organisent pour durer sur les blocages

>> Agriculteurs en colère : un manifestant blessé sur un barrage par un camion tentant de passer en force

18 heures : des manifestants investissent un supermarché

Des agriculteurs ont pénétré dans un magasin du groupe U à Sisteron dans les Alpes-de-Haute-Provence pour dénoncer la vente de produits importés. Ils ont chargé leurs chariots siglés "pas français, pas de saison, on n'en veut pas", de marchandises. 

17 heures : un camion intercepté et vidé

Les agriculteurs en colère ne relâchent pas la pression envers les producteurs étrangers avec leur marchandise jugée de "moindre qualité". Dans les Bouches-du-Rhône, une cargaison de pommes italiennes a été interceptée et réquisitionnée. Elle sera donnée aux Resto du cœur annoncent les militants.

Depuis 15h30, le trafic se fluidifie au niveau des deux ronds-points à proximité immédiate de l’A54, à savoir "Le Merle"à l’intersection de la D113, la RN569 et la D569 avant Salon-de Provence, et celui à l’intersection des RN 569 / D69. Par conséquent, le trafic s’améliore sur la RN569 à proximité de Clésud. 

16h30 : la situation n’a pas évolué sur les deux autoroutes A54 et A51 

Depuis 15h30, le trafic se fluidifie au niveau des deux ronds-points à proximité immédiate de l’A54, à savoir "Le Merle" à l’intersection de la D113, la RN569 et la D569 avant Salon-de-Provence, et celui à l’intersection des RN 569 / D69. Par conséquent, le trafic s’améliore sur la RN569 à proximité de Clésud. Cependant, en raison de perturbations en cours, il reste recommandé d’éviter la RN 113.

En raison des fermetures d’axes routiers toujours en cours, il est recommandé aux automobilistes, en provenance de Lyon vers Arles, de sortir à Cavaillon et suivre Saint-Rémy-de-Provence, Tarascon et Arles. Pour ceux qui viennent de Marseille en direction d’Arles, il est conseillé d'emprunter l’A55. À Arles, pour rejoindre l’A7 direction Lyon, privilégier la D570N direction Tarascon puis suivre Saint-Rémy-de-Provence.

16 heures : Les agriculteurs attendent que Gabriel Attal fasse ses annonces

Le premier ministre doit prendre la parole à l'occasion d'un déplacement en Hautes-Garonne. Il doit notamment se rendre sur une exploitation. C'est de là qu'il devrait faire ses annonces.

En attendant, le mouvement ne faiblit pas, apportant également le soutien de la population et celle des élus locaux.

Dans les Hautes-Alpes, les agriculteurs occupent toujours le terrain. Le péage de La Saulce est fermé depuis ce jeudi 25 janvier.

15h30 : le point circulation

La colère ne s'éteint pas. Le mouvement semble même se durcir chez les agriculteurs de la région, comme dans le reste de la France. Les manifestants se sont organisés pour faire durer leur action, assurant des rotations sur les barrages. Les agriculteurs continuent à travailler et font des allers-retours entre leurs exploitations et les points de blocage.

L’autoroute A54 reste fermée jusqu’à nouvel ordre, pour raison de sécurité dans les deux sens de circulation, entre les échangeurs n°12 Saint-Martin-de-Crau et n°14 Grans.. Le trafic est très dense sur deux ronds-points : "Le Merle" à l’intersection de la D113, la RN569 et la D569 avant Salon-de Provence. Les voies d’accès qui y mènent se chargent aussi et celui à l'intersection de RN 569 / D69. En conséquence, le trafic se densifie également sur la RN569 à l’entrée de CléSud.L’autoroute A51 est ouverte entre les échangeurs n°15 5 Pertuis 6 et n°17 Cadarache dans les deux sens de circulation. Mais fermée dans les deux sens de circulation entre le péage de Meyrargues et La Saulce/Tallard.

 >>Retrouvez ici la carte des blocages en temps réel.

15 heures : "Il faut entendre ce que font et ce que disent les agriculteurs" 

Le ministre de l'agriculture, Marc Fesneau participait ce vendredi 26 janvier à une réunion de suivi sur les négociations commerciales entre la grande distribution et ses fournisseurs, accompagné de Bruno Lemaire. Lors du point presse qui suivait ce rendez-vous , les deux ministres se sont exprimés sur la colère des agriculteurs.

Marc Fesneau a annoncé "Pour être au rendez-vous de cette crise, qui est une crise lourde, il faut entendre ce que font et ce que disent les agriculteurs".

Et assure que Gabriel Attal "annoncera une « panoplie de réponses » à la colère des agriculteurs lors de sa visite en Haute-Garonne".

14h30 : ambiance bon enfant dans les Hautes-Alpes

Ce midi, les agriculteurs en colère des Hautes-Alpes se sont retrouvés autour d'un repas en mode pique-nique. Le blocage rassemble une bonne centaine de personnes.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a annoncé des sanctions pour les distributeurs et industriels qui ne respectent pas la loi Egalim. "Nous voulons veiller au respect strict et rigoureux de la loi Elagim. J'ai donc pris la décision de multiplier les contrôles de la DGCCRF (Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes)".

La loi Egalim, dont les volets 1 et 2 ont été votés en 2018 et 2021, est censée protéger les revenus des agriculteurs, face aux industriels de l’agroalimentaire et à la grande distribution.

14 heures : Clésud et Le Merle les deux noeuds de blocage 

Dans les Bouches-du-Rhône, deux points de blocage stratégique concentrent la mobilisation des agriculteurs en colère. Il s'agit de l'aire du Merle, où le blocage a débuté ce jeudi 25 janvier. Mais également depuis 6h30 ce matin, une autre manifestation s'est mise en place au niveau de Miramas dans la zone de Clésud. 

durée de la vidéo : 00h00mn23s
Les agriculteurs ont déversé de la terre à l'entrée de la plateforme logistique Clésud à Miramas pour bloquer l'entrée des camions. ©Etienne Bonnot / FTV

En conséquence, le trafic se densifie aussi sur la RN569 à l’entrée de CléSud.

13 h 40 : blocage de Clesud à Miramas

Les agriculteurs bloquent la plateforme logistique européenne Clesud, qui héberge des sociétés comme Alinéa, Maisons du Monde ou encore Gifi, à Miramas (Bouches-du-Rhône). Aucun camion ne rentre ni ne sort depuis la nuit. 

13h20 : la FDSEA réagit à 20 h 00 aux annonces de Gabriel Attal

La prise de parole du Premier ministre est attendue vers 16 h 00, Arnaud Rousseau, le président de la FDSEA a indiqué sur BFMTV que le syndicat communiquera sur la suite des opérations sur le terrain, à 20 h 00, en fonction des "propos du Premier ministre".

13h05 : Une cinquantaine d'agriculteurs mobilisés à Manosque

"On attend des mesures fortes, ça fait plusieurs jours qu'on a fait remonter nos problématiques", explique Margot Mégis, présidente des JA 04. Comme sur de nombreux autres points de barrage, des agriculteurs ont passé la nuit à bloquer au péage autoroutier de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence).

Ce matin, une partie d'entre eux est restée sur l'A51 bloquée dans les deux sens, l'autre est sur le rond-point d'accès à cette autoroute. Les syndicats ont formulé une centaine de propositions au gouvernement, ils attendent beaucoup des annonces du Premier ministre Gabriel Attal, cet après-midi, en Haute-Garonne. 

13h00 : "On va chercher des produits ailleurs alors qu'on a tout, on ne peut plus l'accepter"

"On a l'agriculture la plus propre du monde, qu'elle soit bio ou conventionnelle, en France, et on va chercher des produits ailleurs, alors qu'on a tout, ça on ne peut plus l'accepter, stop", a déclaré à France 3 Provence-Alpes un agriculteur après que des manifestants ont déchargé un camion sur un barrage à Salon-de-Provence sur l'A54.

12h25 : un manifestant légèrement blessé à Piolenc

Un agriculteur a été légèrement blessé sur un barrage, à Piolenc, dans le Vaucluse ce vendredi matin, alors que les manifestants "contrôlaient" selon eux la marchandise d'un poids-lourd espagnol. Le chauffeur a tenté un passage en force et l'agriculteur est tombé se blessant au poignet.

11h30 : les revendications

Les agriculteurs de la FNSEA 13 insistent sur les revendications à retenir de leur mouvement qui est "apolitique", "nous défendons notre revenu, nous voulons vivre décemment". Ils insistent sur le fait que ce mouvement ne concerne que les problématiques de la profession agricole, "nos salariés, nos familles, nos ayants droit (aide familial, conjoint(e)s d’exploitation) et nos retraités agricoles".

11 heures : les actions continuent contre les camions étrangers

Une nouvelle action a eu lieu ce vendredi matin sur l'A7, à la hauteur de Piolenc dans le Vaucluse; où des agriculteurs ont saisi la marchandise d'un poids lourd. Les agriculteurs annoncent vouloir donner la cargaison aux Restos du coeur.

La FNSEA13 et JA13 ont passé la 1ère   nuit sur place avec le soutien des agriculteurs et agricultrices qui participent à l’action, ainsi que des pécheurs de Carro.

L'autoroute est devenue un véritable camp de base pour les agriculteurs en colère qui s'y sont installés.

10h45 : des tracteurs ont bloqué une plateforme logistique 

Des tracteurs des agriculteurs en colère ont convergé vers la plateforme logistique Logidis à Salon-de-Provence. Ils ont déversé de la terre pour bloquer l'accès à la plateforme qui alimente les supermarchés Carrefour notamment. Le convoi est parti de l'aire du Merle par la D113 qui est donc en proie à une opération escargot sur l'aller et le retour ce qui occasionne de nombreux ralentissements.

C'est sur la même plateforme où ce jeudi, les agriculteurs avaient déjà mené une action. 

10h30 : manger local et de saison

"On s'y retrouve au niveau du portefeuille, lorsqu'on achète des produits locaux et de saison, et c'est bon pour la santé", indique Marie habituée du marché des producteurs de Salon-de-Provence au micro de France Bleu Provence.

Cette fervente défenseure des produits de nos terroirs assure avoir beaucoup de plaisir "en discutant sur le marché avec les producteurs et en cuisinant ces produits" qu'elle considère "plus savoureux" et qui lui évitent "d'aller chez le médecin".

10 heures : le point circulation

L’autoroute A51 est ouverte entre les échangeurs n°15 à Pertuis et n°17 à Cadarache dans les deux sens de circulation. Elle reste cependant fermée de La Saulce à Cadarache.

Sur l’autoroute A54 : les manifestants ont passé la nuit sur l’aire du Merle. L’autoroute reste fermée jusqu’à nouvel ordre, pour raison de sécurité dans les deux sens de circulation, entre les échangeurs n°12 à Saint-Martin-de-Crau et n°14 à Grans. La sortie est obligatoire et l'entrée est interdite à l’échangeur n°14 de Grans en direction d’Arles. L'entrée est interdite à l’échangeur n°13 à Eyguières Miramas en direction d’Arles. La sortie est obligatoire et l'entrée est interdite à l’échangeur n°12  à St Martin de Crau en direction de Salon-de-Provence. L'entrée en direction Salon-de-Provence est interdite au niveau de l’échangeur n°11 Saint-Martin-de-Crau.

Sur la RN113, direction Salon-de-Provence, la sortie au niveau de l’échangeur 9 reste obligatoire vers le RN568.

>>Retrouvez ici la carte des blocages en temps réel.

9h30 : solidarité sur les points de blocage et dans les exploitations

Depuis le début de la mobilisation, les agriculteurs sont sur les points de blocage. La solidarité s'est mise en place soit pour tourner sur les exploitations des uns des autres, soit pour se relayer sur les points de blocage. Certains se chargent du ravitaillement sur les points de blocage.

9 heures : "On attend de pouvoir retourner dans nos champs"

Les jeunes agriculteurs sont motivés et attendent beaucoup de l'intervention de Gabriel Attal "on attend qu'il fasse de vraies annonces concrètes, pas des petites mesures, et on pourra retourner dans nos champs, mais si cela ne nous convient pas, on restera le temps qu'il faut". 

La N113 vers Salon est bloquée, comme hier. L'A54 est fermée, l'A7 également tout comme l'A51 entre La Saulce et Cadarache. 

8h30 : « La priorité, c’est un geste sur le gasoil et la prédation »

Au péage de La Saulce dans les Hautes-Alpes, le blocage continue. Nathan Brochier a 25 ans et gère un troupeau de brebis et de vaches. Il a pris le relais sur le rond-point à 5h30 pendant que ses parents s’occupent des bêtes. Il retournera sur sa ferme à Chorges à 18 heures pour les nourrir. "La priorité c’est  un geste sur le gasoil et la prédation", dit-il.

7h30 : des ralentissements se forment

En raison du maintien des blocages, ce vendredi 26 janvier, les axes secondaires commencent à être saturés. Les agriculteurs attendent les réponses de Gabriel Attal aujourd'hui, et maintiennent la pression sur le gouvernement.

Les agriculteurs des Hautes-Alpes ont affirmé ne pas vouloir entravé la tenue du Rallye Monte-Carlo ni toucher à l'activité des stations de ski.

7 heures : les blocages sont toujours en place

L'A54 est toujours fermée dans les deux sens vers Salon-de-Provence, au point de blocage de l'Aire du Merle. Les agriculteurs ont passé la nuit sur place pour occuper le terrain. La veille, le jeudi 25 janvier, ils avaient installé un véritable camp de base avec toute la logistique qui va avec pour pouvoir tenir le plus longtemps possible. La N113 est aussi entravée au niveau du point de blocage.

Leur déclaration en préfecture est déposée jusqu'au 8 février. Le cortège pourrait prendre de l'ampleur.

Les agriculteurs du Var ont été appelés à venir rejoindre les points de blocages de Salon-de-Provence ou de Sisteron. Certains ont aussi envie de monter à la Capitale pour bloquer Paris.

Depuis 6h30, à Miramas, il y a des pneus qui brûlent sur le bord de la route sur la zone clé sud.

En ce qui concerne l’autoroute l’A7, elle est toujours fermée à partir d’Avignon Nord dans le sens Sud – Nord et l’autoroute l’A9 est fermée aussi à partir de Remoulins dans le sens Sud – Nord.

Et Dans les Alpes, L'A51 est toujours fermée de La Saulce à Cadarache.

>>Retrouvez ici la carte des blocages en temps réel.

Ils avaient promis de se relayer toute la nuit. À Salon-de-Provence, dans les Bouches-du-Rhône où certains hésitaient entre durcissement et introspection comme à La Saulce dans les Hautes-Alpes, les agriculteurs poursuivent vendredi 26 janvier leurs blocages des autoroutes. 

>> Revivez la journée de mobilisation de jeudi

Dans les Bouches-du-Rhône, les Hautes-Alpes, les Alpes-de-Haute-Provence et le Vaucluse, les points de blocages sont encore nombreux vendredi avec les difficultés de circulation qui en découlent. 

>> VIDÉO. "L'expression d'un désespoir" : des agriculteurs en colère vident des camions étrangers de fruits et légumes

Comme jeudi, France 3 Provence-Alpes vous fait suivre minute par minute cette mobilisation des agriculteurs en Provence. Témoignages, actions coups de poing et routes saturées, suivez notre direct en temps réel dès 8h.