La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur et le Rassemblement national : une histoire de 37 ans

Des 13 régions métropolitaines, la Provence-Alpes-Côte-d'Azur était la seule à connaître un duel qui s'annoncait serré, entre les frères ennemis Thierry Mariani (ex-LR devenu RN) et Renaud Muselier (LR). Le Rassemblement national y a ici une longue histoire. 

La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur est sans aucun doute la terre la plus fertile pour le Rassemblement national. Celle où le parti a patiemment construit l'une de ses meilleures implantations.
La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur est sans aucun doute la terre la plus fertile pour le Rassemblement national. Celle où le parti a patiemment construit l'une de ses meilleures implantations. © FTV

La région Provence-Alpes-Côte-d'Azur est sans aucun doute la terre la plus fertile pour le Rassemblement national. Celle où le parti a patiemment construit l'une de ses meilleures implantations.

L’histoire commence, il y a 37 ans.

Selon Virginie Martin, Docteure sciences politiques, HDR sciences de gestion, Kedge Business School interrogée par La Tribune, c'est bien un vote d'adhésion qui caractérise cette histoire.

En effet, l'immigration - venue d'Afrique du Nord essentiellement - motive majoritairement le vote en faveur du FN dans cette région ; c'est d'ailleurs sur ce point particulier que j'ai montré dès les années 2000, que nous étions sur certains aspects en présence d'un vote d'adhésion.

En 1984, le parti de Jean-Marie Le Pen fait sa première percée aux élections européennes, le FN recueille 10,95 % des suffrages en France ; dans le Sud-est, il dépasse les 19 points.

1984 : le FN de l'époque dépasse les 19 points.
1984 : le FN de l'époque dépasse les 19 points. © FTV

À Marseille, le FN passe même devant le PS, séisme dans la ville de Gaston Defferre.

Deux ans plus tard, pour les élections législatives, le Front National obtient un score de 19,96 % en PACA, c’est 10 points de plus que sur l'ensemble de la France (9,7%).

La tendance va se renforcer au fil des années

Lors des municipales de 1995, pour la première fois de son histoire le FN remporte trois mairies : Orange, Marignane et Toulon. Ce 18 juin 1995, pour la première fois de son histoire, le Front National s'installait aux commandes d'une ville de plus de 150.000 habitants, la préfecture du Var.

Puis ce sera Vitrolles gérée par le couple Mégret. Entre querelles, démissions et mauvaises gestion, ces villes ont vite été perdues par le FN.

Mais les racines du Front national sont bien implantées dans les terres arides de la région.

Au second tour des présidentielles de 2002, malgré les appels à voter pour le candidat Chirac, Jean-Marie Le Pen réalise en PACA 27,6 % des suffrages contre un peu plus de 17% en France. 

Au second tour des présidentielles de 2002, le FN progresse encore en PACA.
Au second tour des présidentielles de 2002, le FN progresse encore en PACA. © FTV

L’arrivée de Marine Le Pen à la tête du parti n’inversera pas la tendance.

En 2012, sa nièce Marion-Maréchal Le Pen est élue député dans la 3e circonscription du Vaucluse. Ce qui fait alors d'elle la seule élue FN de la XIVe législature et, à 22 ans, la plus jeune députée de l'histoire de la République française. Tête de liste aux élections régionales de 2015 en Provence-Alpes-Côte d'Azur, elle réalise le meilleur score pour une tête de liste FN en France (45,2 % au second tour). Elle apparaît alors comme la tête de file du courant identitaire et libéral-conservateur au sein de son parti.

5 ans plus tard elle claquera la porte du parti.

Au régionales ou aux municipales, pour faire barrage au front national, la gauche est obligée de se saborder…A Fréjus dans le Var, la candidate socialiste Elsa Di Méo jette l'éponge face au FN et à la droite.

David Rachline sera quand même élu maire. Stéphane Ravier sera lui le premier maire FN à Marseille, à la tête du 7e secteur (13 et 14e). La commune du Luc bascule aussi, tout comme Cogolin, dans le Var toujours.

Présidentielle de 2017

Emmanuel Macron arrive en tête à Pertuis avec 60.38% des suffrages exprimés. Marine Le Pen ne s'effondre pas totalement en réalisant un meilleur score que la moyenne nationale en se hissant à 39.52% des voix. 

2018 le FN est mort, voici le Rassemblement national.

En PACA aussi, le parti a lissé son image pour élargir son audience .notre région est en passe de devenir le laboratoire du RN pour les présidentielles de l’an prochain.

Thierry Mariani ancien élu LR des Français de l'étranger, ancien député de Vaucluse, ancien maire de Valréas mais également ancien conseiller régional de PACA et ancien conseiller général de Vaucluse essuie ce 27 juin un éhec à la faveur d'un front républicain orchestré afin de faire barrage au RN.

"Notre liste a été battue par tout un système coalisé", a dénoncé Thierry Mariani, l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy qui conduisait la liste RN en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, finalement battu au second tour en duel par le président LR sortant Renaud Muselier.

"Le système coalisé l'a emporté au terme d'une campagne qui n'honore pas nos adversaires",

a insisté le député européen RN. Évoquant le retrait de la liste de gauche après le premier tour et les appels à voter pour M. Muselier émanant de nombreux partis au-delà de LR, Thierry Mariani a déploré "une défaite pour la démocratie et l'expression de la volonté populaire".

Une victoire aurait été pour son parti un formidable tremplin pour 2022 et une mane pour des candidats à la politique qui auraient trouvé là une possibilité de se faire une place.

Malgré cet échec du Rassemblement national (RN) aux élections régionales, Marine Le Pen, la candidate du RN à la présidentielle, a donné "rendez-vous aux Français, dès demain, pour construire tous ensemble l'alternance dont la France a besoin". 

 Ce soir nous ne prendrons pas de région", a-t-elle reconnu, dénonçant des "alliances contre-nature" de la part des présidents sortants et affirmant que le résultat en Paca  "démontre que la mobilisation est la clé des victoires à venir."

Marine Le Pen, la candidate du RN à la présidentielle.

En ballotage défavorable, Renaud Muselier, président LR sortant en Provence-Alpes-Côte d'Azur, a finalement privé le Rassemblement national de la seule région de France que le parti d'extrême droite semblait pouvoir emporter. Une page de 37 ans se tourne en PACA ?

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections régionales 2021 politique élections paca économie rassemblement national marion maréchal-le pen jean-marie le pen marine le pen