Elections régionales et départementales 2021 : taux de participation historiquement bas en Auvergne-Rhône-Alpes

Depuis 8h ce dimanche 20 juin 2021, les habitants d'Auvergne-Rhône-Alpes sont invités à se rendre aux urnes pour les élections régionales et départementales. A 17h le taux de participation est de 24,75% dans la région. Un chiffre historiquement bas. 

A Lyon comme partout en Auvergne-Rhône-Alpes, les électeurs sont appelés à désigner leurs futurs conseillers départementaux et régionaux.
A Lyon comme partout en Auvergne-Rhône-Alpes, les électeurs sont appelés à désigner leurs futurs conseillers départementaux et régionaux. © Francetv/ Christian Conxicoeur

Depuis 8 h00 ce matin du 20 juin 2021, les électeurs sont invités à se rendre aux urnes dans le cadre des élections régionales et départementales. Il s'agit de la dernière échéance avant l'élection présidentielle prévue au printemps 2022. A 17h, le taux de participation dans la région Auvergne-Rhône-Alpes est de 24,75%. Au niveau national, il est de 26,72%, soit 16 points de moins que les élections régionales de 2015 (43,01%).

Selon l'estimation de l'Ipsos/Sopra Steria pour France Télévision, le taux d'abstention devrait atteindre 66,1% en France et 65,1% en Auvergne-Rhône-Alpes, soit 33,9% et 34,9% de participation respectivement. Pour rappel  en 2015, l'abstention était de 50,01% en France. Le record est de 50,7% en 2010. Il serait donc pulverisé de plus de 15 points. 

Avant l'élection, les observateurs redoutaient des scrutins marqués par l'abstention, notamment en raison de la crise sanitaire. La période estivale et le peu d'intérêt historique du grand public pour ces élections étaient également évoqués pour l'expliquer.

Même si l'épidémie du Covid-19 est en net recul, un protocole sanitaire strict a été mis en place lors de ce scrutin, repoussé de trois mois à cause de la crise sanitaire. Les électeurs devront notamment respecter une distance de sécurité, porter un masque et utiliser du gel hydroalcoolique.

Deux élections pour élire qui ?

On vote les 20 et 27 juin pour choisir les futurs conseillers régionaux et départementaux. Ils seront élus pour un mandat de six ans. Les conseillers départementaux sont élus par cantons, un binôme homme-femme sera choisi par les électeurs pour siéger au département. 

Taux de participation à 17h du 1er tour 

Au niveau national, la participation est de 26,72% à 17h (contre 43,01% en 2015)

Dans l'AIN (01) : le taux de participation à 17hétait de 26,3% (contre 42,3 % en 2015)

Dans l'ALLIER (03) : A 17h, le taux de participation était de 28,28 (contre 50,07 % en 2015)

En ARDECHE (07) : le taux de participation à 17h s'élevait à 34,99% (contre 40,30% en 2015)

Dans le CANTAL (15) : 32,22% des électeurs ont voté au premier tour à 17h (contre 50,39% en 2015)

Dans la DROME (26) : à 17h, le taux de participation s'élevait à 28,5% (contre 47,06 % en 2015)

En ISERE (38) : le taux de participation était de 22,68% à 17h (contre , 44,16% en 2015)

Dans la LOIRE (42) : la participation à midi s'élevait à 22,03% (41,45% en 2015)

En HAUTE-LOIRE (43) : 28,8% des électeurs ont voté à 17h (contre 54,79% en 2015)

Dans le PUY-DE-DÔME (63) : Le taux de participation s'élevait à 24,77% à 17h (contre 53,73 % en 2015)

Dans le département du RHONE (69) (ensemble) : le taux de participation à 17h était de 22,80 % (contre 41,45% hors Grand Lyon et 42,68% sur la Métropole en 2015)

En SAVOIE (73) : La participation était de 27,29% à 17h (contre 45,07% en 2015)

En HAUTE-SAVOIE (74) : 19,97% des électeurs ont déposé leur bulletin à 17h (contre 35,2% en 2015)

Attention : le taux de participations aux élections régionales et départementales de 2021 est comparé à celui des élections régionales de 2015. 

Taux de participation à midi du 1er tour 

Au niveau national, la participation est de 12,22% à midi contre 16,27% en 2015.

Dans l'AIN (01) : le taux de participation à midi était de 14,45 (contre 18,3% en 2015)

Dans l'ALLIER (03) : A midi, le taux de participation était de 13,62 (contre 18,2% en 2015)

En ARDECHE (07) : le taux de participation à midi s'élevait à 16,72% (contre 16,95% en 2015)

Dans le CANTAL (15) : 16,66% des électeurs ont voté au premier tour à midi (contre 18,83% en 2015)

Dans la DROME (26) : à 12h, le taux de participation s'élevait à 14,61% (contre 20,28% 2015).

En ISERE (38) : le taux de participation était de 11,42% à 12h (contre 19,09% en 2015)

Dans la LOIRE (42) : la participation à midi s'élevait à 11,05% (contre 18,92% en 2015)

En HAUTE-LOIRE (43) : 14,44% des électeurs ont voté à 12h (contre 23,72% en 2015)

Dans le PUY-DE-DÔME (63) : Le taux de participation s'élevait à 12,7 % à midi (contre 18,04% en 2015)

Dans le département du RHONE (69) : le taux de participation à 12h00 était de 11,86 % (contre 17,98% en 2015)

En SAVOIE (73) : La participation était de 15,45 % à midi (contre 17,81 en 2015)

En HAUTE-SAVOIE (74) : 10,2% des électeurs ont déposé leur bulletin à 12h (contre 13,1% en 2015)

Attention : le taux de participations aux élections régionales et départementales de 2021 est comparé à celui des élections régionales de 2015. 

Analyse du taux de participation à midi 

Daniel Navrot, politologue Lyonnais estime que malgré les chiffres historiquement bas de la participation à midi, "on aurait pu s'attendre à bien pire." S'il estime "qu'il est encore trop tôt" pour livrer une analyse complète, il explique ces chiffres par plusieurs facteurs. Ils sont déjà en adéquation avec une logique historique "on observe depuis les années 2010-2011 que les chiffres de la participation aux départementales et aux régionales sont très bas", décrit-il.

Chose qu'il explique de part "le désintérêt des français pour les élections dites intermédiaires du fait de la centralisation du pays". Autre facteur : "Le jeu politique d'aujourd'hui qui n'intéresse qu'un microcosme de personnes." Le politologue l'affirme "cette abstention n'est pas liée à une forme de flemme, c'est une abstention politique." 

Daniel Navrot reste néanmoins optimiste, "on devrait atteindre les 55-60% de participation" même s'il garde une réserve d'ordre météorologique : "la pluie prévue cette après-midi ne va pas jouer en faveur d'une forte participation."

Qui sont les candidats aux élections régionales ?

Qui sont les candidats aux élections départementales ?

 

Les temps forts de la journée 

Le taux de participation si bas fait réagir les internautes 

Les dysfonctionnements liés au vote également 

Tout comme la météo

Les intempéries qui sévissent actuellement sur la région ont provoqué des coupures de courant, empêchant certains bureaux de vote de fonctionner normalement. C'est notamment le cas du bureau de Chambonas, près de Vans en Ardèche. 

Une météo qui fait sourire certains électeurs lyonnais, partis votés bien équipés. 

La pénurie d'assesseurs fait parler

Dans la Loire, la pénurie d'assesseurs pousse la municipalité à s'exprimer. "Les habituels assesseurs militants étaient cette année en nombre insuffisants", explique Gilles Artigues (UDI), premier-adjoint au maire de Saint-Etienne. Grâce à une mobilisation par affichage et par SMS, une soixantaine d'assesseurs ont été recrutés, sans qui "nous ne serions pas arrivés à tenir tous les bureaux ouverts de 08H00 à 20H00". 

Le cabinet LR de la mairie de Saint-Etienne estime que la pénurie risque de s'accentuer au second tour : "Cela sera encore plus compliqué (...) pour mobiliser les assesseurs dont les candidats ne seront pas qualifiés dimanche prochain."

Les principaux candidats ont voté

Les principaux candidats aux élections régionales ont voté ce dimanche 20 juin 2021 au matin. Bruno Bonnell (MR/LERM) et André Kotarac (PL/RN) à Lyon dans le Rhône, Najat Vallaud-Belkacem (PS) à Villeurbanne dans la Métropole de Lyon, Laurent Wauquiez (LR) au Puy-en-Velay en Haute-Loire et Fabienne Grébert (EELV) à Annecy en Haute-Savoie. 

Une journée d'élections avec deux scrutins 

Le mode d'emploi en vidéo pour aller voter : 

Certaines commune ont fait le choix du scrutin en ligne 

Il y avait foule ce matin devant la salle de spectacle du Grand Angle à Voiron en Isère. C’est ici que se concentre l’ensemble des bureaux de vote de la ville. Depuis 2007, la commune a choisi le vote électrique grâce à des machines qui permettent de réaliser jusqu’à 5 scrutins en simultané. C’est la seule commune à l’utiliser dans le département. Avec ce système, l’organisation est plus rapide et semble convenir aux électeurs comme au personnel communal.

L'interview de Catherine Rodriguez, responsable du service élection à la mairie de Voiron. 

En attendant les résultats définitifs des élections, France 3 Auvergne-Rhône-Alpes vous fait vivre les temps forts de cette journée. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections élections régionales 2021 société