Cet article date de plus de 6 ans

Les agriculteurs restent méfiants sur le futur Parc National

Alors que le Consiel Général a rendu ce lundi un avis favorable mais avec des réserves sur le futur Parc National de feuillus entre Champagne et Bourgogne, les agriculteurs restent mobilisés. Ils veulent sensibilier les citoyens devant leur crainte.
Après le Conseil Général de la Haute-Marne vendredi dernier, celui de Côte-d'Or a également rendu un avis favorable assorti de réserves pour le futur parc national, le 11ème en France qui doit voir le jour dans les forêts de feuillus entre la Champagne et la Bourgogne. Car depuis mi octobre, la consultation institutionnelle du projet de prise en considération du futur parc national des forêts est lancée. 270 structures doivent se prononcer.

Mais depuis quelques temps, et notamment l'augmentation du périmètre du parc, la grogne des filières économiques du secteur (agriculteurs, bois, pierre) monte d'un cran. Les réunions locales organisées par le GIP n’apportent pas les réponses attendues par la profession agricole, explique ainsi la FDSEA et les Jeunes Agriculteurs ce mardi dans un communiqué.

"Parc = Maire sans pouvoir ? Parc = Moins de liberté ? Parc = Plus de contraintes ? Parc = dictature ? Ici, zone martyre ?" autant de questions pour lesquels ils n'ont pas de réponse. “Etant baladés à travers bois et sous-bois” depuis des mois, FDSEA et JA s’interrogent sérieusement.

Les panneaux des communes du coeur bientôt bâchées


Les agriculteurs vont donc passer à de nouvelles actions. Les panneaux des communes de la zone de cœur vont être recouverts de messages à destination de tous les habitants dans un seul et unique objectif : "En tant que citoyens et acteurs de nos territoires, ne signons pas de chèque en blanc ! Obtenons toutes les réponses à nos questions, avant de voter le rapport de prise en considération !"

La FDSEA et JA précisent que cette démarche s’inscrit dans le respect des biens et personnes, sans aucunes menaces d’ordre morale ou physique. Elle est mise en place en toute transparence, comme les précédentes actions syndicales (le 15 Juin à Saint Germain le Rocheux, 04 Août à Chalmessin, 30 septembre à Montigny sur Aube). 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
parc national champagne-bourgogne agriculture forêt nature environnement