• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Affaire Alexia Daval : pour la première fois, Jonathann Daval fait ses aveux devant le juge d'instruction

Jonathann Daval, mis en examen pour le meurtre de sa femme Alexia, est toujours incarcéré à la prison de Dijon. / © Bruno Grandjean/MAXPPP / Didier FOHR/MAXPPP
Jonathann Daval, mis en examen pour le meurtre de sa femme Alexia, est toujours incarcéré à la prison de Dijon. / © Bruno Grandjean/MAXPPP / Didier FOHR/MAXPPP

Après de multiples revirements, le mari d'Alexia Daval, Jonathann, a confirmé son implication directe dans le meurtre de sa femme la semaine dernière devant la justice. Il réitère ainsi sa version des faits livrée le 7 décembre lors d'une confrontation face à sa belle-famille.

Par MD

Entendu pour la sixième fois par le juge d'instruction, le mari d'Alexia Daval a fait ses aveux pour la première fois devant la justice. Jonathann Daval a multiplié les versions depuis sa mise en examen, il y a un an, accusant notamment son beau-frère d'être impliqué dans la mort de la jeune employée de banque et se disant victime d'un complot familial.

Le 7 décembre, Jonathann avouait sa culpabilité lors d'une confrontation avec sa belle famille après l'avoir fait une première fois devant les enquêteurs le 30 janvier 2018. "Mais il s'agit de ses premiers aveux devant un juge d'instruction", nous annonce son avocat Randall Schwerdorffer. Le mari de la victime a expliqué être le seul auteur du meurtre, commis lors d'une dispute où tout serait allé très vite.

"Monsieur Daval s'est réfugié dans son déni pour finalement s'effondrer en sanglots et avouer qu'il avait donné la mort à Alexia Daval", avait déclaré le procureur de la République Etienne Manteaux après la confrontation. Le mari d'Alexia avait craqué face à une photo de la jeune femme. Il s'était mis à genou pour demander pardon à Isabelle Fouillot.
 

L'homme, qui est toujours en détention à Dijon, nie en revanche avoir brûlé le corps de sa femme qui a été retrouvé le 30 octobre 2017 dans un bois isolé près du lieu de sa disparition. L'une des principales zones d'ombres de ce dossier car, à ce stade de l'enquête, rien ne permet d'établir l'implication d'une seconde personne.

Après ces nouveaux aveux, va suivre une reconstitution des faits au domicile du couple à Gray et en forêt de Velet-Esmoulins où a été découvert le corps d'Alexia. La date n'est pas encore connue mais cette opération devrait mobiliser "une centaine de personnes", affirme l'avocat de l'accusé. Son procès, en revanche, ne devrait pas se tenir avant 2020, il encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

 

Sur le même sujet

Feuilleton : la Nièvre expérimente le dispositif territoire zéro chômeur de longue durée (4/4)

Les + Lus