• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bocuse d'Or : la France, coachée par le Jurassien Romuald Fassenet, déçue de son classement

Le podium du Bocuse d'Or. / © Sirha
Le podium du Bocuse d'Or. / © Sirha

Les Français n'ont pas remporté ce prestigieux trophée depuis 2013. Romuald Fassenet, chef Jurassien étoilé, espérait inverser la tendance avec son candidat, Matthieu Otto. Il a finalement décroché la 6e place.

Par Margot Desmas

La déception est à la hauteur de son attente : l'équipe de France termine en 6e position du concours culinaire du Bocuse d'Or. La compétition était organisée mardi et mercredi 30 janvier, à Lyon, et ce sont les pays scandinaves qui ont raflé les premières places.

Le Bocuse d'or a été attribué au Danemark qui remporte ce titre pour la deuxième fois. Pour cette édition 2019, le jury a désigné deux autres équipes venues du nord de l'Europe pour monter sur le podium. Le Bocuse d'argent est attribué à la Suède. Le Bocuse de bronze revient à la Norvège. La France ne décrochera pas le podium cette année non plus.

Mais Matthieu Otto, qui représentait les Français, a décroché le prix spécial assiette pour sa chartreuse de légumes aux coquillages, réalisée en hommage à Joël Robuchon.
 
Le Français était notamment coaché par Romuald Fassenet, chef étoilé Jurassien qui ne cache pas sa déception"On a fait un bon travail, maintenant on n'a pas de regret parce qu'on a fait ce qu'on avait imaginé, nous explique-t-il. On a un prix donc c'est déjà bien je dirais mais on se retrouve toujours derrière les pays scandinaves et ça commence à faire beaucoup... Il faut qu'on travaille différemment. L'équipe de France doit forcément être semi-professionnelle voire professionnelle pour réussir. C'est un entraînement très dur."
 

En 2017, l'équipe des Etats-Unis avait remporté le Bocuse d'Or. La France n'a pas gagné ce prestigieux trophée depuis 2013. Cette compétition, créée par Paul Bocuse, a pour objectif de faire découvir les cuisines du monde entier. C'est aujourd'hui son fils, Jérôme Bocuse, qui préside la compétition.

Le concours a lieu tous les deux ans et les sélections ressemblent à un vrai parcours du combattant avec de multiples épreuves. Des représentants de 67 pays venus des cinq continents sont venus dans la capitale de la Gastronomie pour l'occasion.

 

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus