Accusé d'avoir détourné 12 millions d'euros en Ukraine, l'ex-propriétaire du château de La Rochepot condamné en appel

Deux mois après le procès en appel de Dmitri Malinovsky dans l'affaire du château de La Rochepot (Côte-d'Or), la justice a confirmé sa condamnation. L'ex-maîtresse de l'Ukrainien, aussi condamnée, va d'ores et déjà se pourvoir en cassation.

Ce lundi 27 mai, la justice a confirmé la condamnation de Dmitri Malinovsky, propriétaire ukrainien du château de La Rochepot (Côte-d'Or). Au lieu des 4 ans et demi de prison prononcés en première instance, il écope d'une peine plus lourde de 5 ans, dont six mois de sursis. La confiscation de l'édifice ainsi qu'une amende de 100 000 euros sont elles aussi entérinées. 

► À LIRE AUSSI : Condamné pour avoir détourné 12 millions d'euros en Ukraine : retour sur l'affaire Malinovsky, fossoyeur du château de la Rochepot

Également mise en cause dans l'affaire, l'ex-maîtresse de Dmitri Malinovsky Olga Kalina écope quant à elle de trois ans de prison avec sursis et d'une interdiction de se rendre sur le territoire français. Son avocat, Me Stéphane Bonifassi, a annoncé à France 3 Bourgogne son intention de se pourvoir en cassation. "Nous nous opposerons à toute vente à l'encan du château", a-t-il ajouté, précisant qu'ils tenteraient "tout ce qui est en [leur] pouvoir pour éviter que cela se produise".

Selon nos informations, Dmitri Malinosky pourrait lui aussi se pourvoir en cassation. Comme aucun mandat d'arrêt n'a été prononcé à son encontre, le reste de sa peine pourra être aménagé. 

Feuilleton judiciaire

Mis en vente en 2012, le château de la Rochepot avait fini par être racheté quatre ans plus tard, en 2016, pour environ 3 millions d'euros. L'identité du nouveau propriétaire restait alors floue, mais dès l'année suivante, des événements avaient été organisés au sein de l'édifice, permettant aux curieux de le découvrir.

Puis tout s'effondre en 2018. Le 5 octobre, les gendarmes arrêtent le propriétaire, l'homme d'affaires ukrainien Dmitri Malinovsky. Ils saisissent plus de 4,6 millions d'euros : une Rolls-Royce Phantom de collection, des œuvres de Salvador Dali... et le château lui-même. En plus de Dmitri Malinovsky, un autre homme et deux femmes sont arrêtés.

L'enquête révèle que Dmitri Malinovsky est suspecté d'avoir dérobé "plus de 12 millions d'euros appartenant à une compagnie privée" dans son pays d'origine en 2015. Qualifié de "fugitif de haut rang" par Europol, il s'est fait passer pour mort en Ukraine afin d'échapper à la justice.

► À LIRE AUSSI : Affaire du château de la Rochepot : Dmitri Malinovsky condamné à 4 ans et demi de prison

Il est finalement jugé une première fois à Nancy (Meurthe-et-Moselle) en novembre 2022. La justice rend sa décision quelques jours plus tard, le 8 décembre : Dmitri Malinovsky est alors reconnu coupable de blanchiment, usage de faux papiers d'identité, travail dissimulé et détention d'armes. Il est condamné à quatre ans et demi de prison, dont quatre ferme, 100 000 euros d'amende, et se voit interdir le séjour en Bourgogne. Le château de La Rochepot est également confisqué.

Le prévenu fait appel de la décision, entraînant la tenue d'un nouveau procès le 23 octobre 2023. En raison d'une procédure judiciaire, celui-ci est reporté une première fois au 29 novembre 2023, puis une seconde au 27 mars 2024.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité