Agression d'une patiente à l'arme blanche à La Chartreuse de Dijon : une nouvelle expertise demandée

Une nouvelle expertise a été ordonnée par le Tribunal Administratif de Dijon jeudi 7 janvier 2016, le juge ne disposant pas de tous les éléments pour désigner la responsabilité ou non du CHS La Chartreuse suite à l'agression au couteau d'une de ses patientes en mars 2011.
Une nouvelle expertise a été ordonnée par le Tribunal Administratif de Dijon jeudi 7 janvier 2016, le juge ne disposant pas de tous les éléments pour désigner la responsabilité ou non du CHS La Chartreuse suite à l'agression au couteau d'une de ses patientes en mars 2011.

Après l’agression dont elle a été victime en mars 2011, la meurtrière de Frère Roger, Luminita Solcan a porté plainte contre le Centre Hospitalier Spécialisé de la Chartreuse à Dijon. Le dossier était examiné ce jeudi au tribunal administratif. Une nouvelle expertise a été sollicitée. 

Par LR

Le centre hospitalier de la Chartreuse à Dijon est-il responsable de l’agression dont a été victime Luminita Solcan dans sa chambre le mardi 29 mars 2011 ? C’est à cette question que le tribunal administratif aurait du répondre ce jeudi 7 janvier 2016. Mais le rapporteur public a ordonné une nouvelle expertise.

Luminita Solcan avait mortellement poignardé Frère Roger, le fondateur de la communauté de Taizé, en août 2005. Un meurtre dont elle avait été déclarée pénalement irresponsable deux ans plus tard. Internée depuis, elle avait été, à son tour, frappée de 17 coups de couteau par sa voisine de chambre. Une femme de 37 ans admise la veille à sa demande au CHS la Chartreuse. En 2013, l’auteur de l’agression avait été, elle aussi, déclarée irresponsable pénalement.

Luminita Solcan demande que la faute du Centre Hospitalier Spécialisé soit reconnue et 30 0000 euros en réparation du préjudice subi. Le juge ne disposant pas de tous les éléments pour se prononcer, il a sollicité une mesure d'instruction. Un expert doit rendre un nouveau rapport et à la suite de cela, une nouvelle audience pourra être fixée dans les prochaines semaines. Le jugement lui, ne devrait pas être prononcé avant plusieurs mois.
Selon l'avocate du CHS la Chartreuse, maître Cécile Dandon : " Le rapporteur public a estimé que tribunal de Dijon, dans cette affaire, n'était pas à même de juger ce dossier car il n'avait pas assez d'éléments sur les conditions de prise en charge de Madame Luminita Solcan au sein du CHS, et n'était pas à même de se prononcer sur l'existence ou non d'une faute du centre hospitalier pouvant conduire à une indemnisation."  

Reportage d'Anne Berger et Isabelle Rivierre :

  • Me Cécile Dandon : Avocate du CHS La Chartreuse
  • Eric Lallemant : Procureur de la République (2011)
Agression au couteau à la Chartreuse : une nouvelle expertise demandée




A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus