Finis les sandwichs triangle ! À Dijon, des distributeurs de bocaux faits maison arrivent dans les entreprises

Le zéro déchet est un mode de consommation qui commence à faire de plus en plus d'adeptes : recyclage des contenants et circuits courts, conditionnements en vrac, les offres sont multiples. Une nouveauté : des petits plats en bocaux dans un frigo connecté d’entreprise, une nouvelle façon de faire sa coupure repas au travail !

Tout est parti d'un constat : celui du "mal manger" sur son lieu de travail. À Dijon, un nouveau traiteur, "Ciboulette", propose des plats en bocaux, faits maison, avec des produits frais locaux, en libre-service pour les employés des entreprises !

Des bocaux de plats frais, amenés sur site

Le principe est simple et fonctionne autour d'un dispositif essentiel : un frigo connecté. Celui-ci est installé à proximité de la cantine d'entreprise.

En début de semaine, l'appareil est garni en plats et desserts conditionnés en bocaux, quelques boissons sont également proposées. Grâce à une appli et QR code, chaque employé peut bénéficier d'un compte et acheter son plat pour le midi. Le frigo connecté sait alors décompter le nombre de bocaux par un système de plateaux sensitifs (balance) et de caméras. 

En milieu de semaine, Valentin Vernice, le fondateur et gérant de "Ciboulette", revient réassortir les plats, et récupérer les bocaux, couvercles et joints usagés pour les laver au laboratoire de préparation de son entreprise.

Le système a séduit une bonne trentaine de salariés, et les retours qualitatifs "sont bons" selon Valentin Vernice : "Chaque personne est sondée sur la qualité des plats, l'accès au système et peut faire des suggestions."

Les produits, en conserve, disposent d'une date de validité d'une semaine. Le frigo connecté sait gérer également les dates limites de consommation, le stock est donc renouvelé au besoin.

"Le frigo se vide assez vite"

Valentin explique qu'au départ, il est allé "démarcher des entreprises pour proposer ce système de frigo connecté" et quelques-unes réfléchissaient à ce système. Concernant l'entreprise Cpage, installée au pôle Valmy à Dijon (édition de logiciels d'aide à la gestion des patients, de la facturation, de la finance et des ressources humaines en milieu hospitalier), Valentin Vernice explique "qu'ils étaient déjà clients pour des plateaux repas, des buffets et des événements divers. Ils étaient intéressés par ce concept  de cantine digitale lors de leur installation dans leurs nouveaux locaux."

Le succès du concept est tout à fait visible, selon Valentin : "Le frigo se vide assez vite, cela veut dire que ça plaît. D'une semaine à l'autre, on renouvelle les menus et on va les adapter suivant le retour d'expérience des clients."

Chez Cpage, le choix de la prestation "cantine digitale" correspondait au déménagement de l'entreprise dans les nouveaux locaux au pôle Valmy en novembre 2023. Un bâtiment flambant neuf, avec un esprit "comme à la maison", comme l'explique Hannah McIndoe, chargée de projet ressources humaines : "On a voulu trouver une offre de restauration qui était cohérente avec cet esprit-là et le frigo connecté rentrait dans ce style. Les collaborateurs sont ravis de ce système de restauration."

Au-delà de l'aspect pratique de la prestation de restauration proposée au salariés, Hannah McIndoe explique que c'est également le fruit d'une démarche d'entreprise : "La qualité de vie au travail est un sujet central à Cpage, la restauration aussi. Avec l'offre de 'Ciboulette', on a deux entrées, deux plats, deux desserts, des produits frais, locaux, des plats équilibrés."

Pas de réticence pour les salariés à découvrir le système et ils sembent avoir été conquis par le principe : "Il a fallu montrer comment le frigo fonctionnait mais c'est très intuitif et les collaborateurs sont très autonomes. Ils sont réceptifs à l'initiative car nous sommes dans une démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises ndlr) les retours sont très positifs pour le moment."

Pour Valentin Vernice, ce frigo connecté a été le fruit d'une "collaboration intéressée" : "nous nous comprenions parfaitement sur les attendus et la finalité du projet." Un projet qui permet de marquer une première étape : le chef d'entreprise est à la tête de cinq salariés et compte bien installer davantage de frigos connectés sur Dijon pour poursuivre son développement.

Bocaux, vrac, recyclage de contenants

Plus largement, les possibilités sont désormais multiples pour se rapprocher du “zéro déchet” (moins d’emballage, plus de gaspillage…). Sur Dijon, le projet et l'association "Bocaux and Co" (fourniture et consigne de bocaux) a pris de l'ampleur depuis 2021 et propose une offre de consigne de bocaux. 

"Au gramme près" est une épicerie indépendante qui vend des aliments en vrac sur Dijon, propose du bio et, dans la mesure du possible, du local. Malgré l'augmentation des prix des produits, qui est générale dans le secteur, les clients sont là, de nouveaux clients arrivent et sont séduits par le "zéro déchet" et le "zéro emballage". Julie Collin, gérante de l'épicerie "Au gramme près" le confirme : "Pour les gens qui viennent consommer chez nous de manière régulière, venir avec ses contenants est devenu une habitude, pas forcément sur tout, mais par exemple pour les produits d'entretien."

"Il y a des gens pour qui consommer en vrac est devenu une habitude. Ils n'étaient pas forcément convaincus, mais comme ils habitent dans le quartier, ils trouvent les produits qui les intéresse mais ils doivent faire l'effort de prendre des contenants pour acheter du vrac, alors que ça n'était pas la raison première pour laquelle ils sont venus chez nous. Nous sommes là pour les accompagner, leur montrer comment ça fonctionne et dédramatiser le fonctionnement."

Un café/cantine, "la Fourmilière", attenant à l'épicerie vrac de Julie Collin fonctionne bien, et peut, uniquement à la demande, proposer du "portage de repas en contenants consignés", pour des entreprises lors de réunions ou de séminaires.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bourgogne-Franche-Comté
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité