Une restauratrice propose des « soupes suspendues » pour des démunis

Publié le Mis à jour le
Écrit par Muriel Bessard .

Cette idée de « soupe suspendue » s’inspire des « cafés suspendus », payés par un client pour une personne qui en aura besoin. C’est le restaurant Lulu Graine d’un monde, de Dijon qui le propose.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022
On connaissait le principe des "cafés suspendus", où l'on commande un café pour soi et un autre pour un client dans le besoin. Depuis le mois de décembre Camille Salva, restauratrice de LuLu Graine d'un monde, à Dijon, fait de même mais avec de la soupe !

Les clients peuvent donc, s’ils le souhaitent, donner 2 euros en plus de leur addition. Un bâton est inscrit sur une ardoise, un bâton pour une soupe offerte. Les personnes qui sont dans le besoin (SDF, personne seule, âgée, démunie… ) peuvent ensuite venir et en profiter gratuitement.

D’où vient le concept des cafés suspendus ?


C’est une tradition italienne, originaire de Naples exactement et née pendant la 2nde guerre mondiale. Les Napolitains avaient alors pris l’habitude de commander et consommer un café mais en payer deux pour un autre client dans le besoin qui en faisait la demande.

Aujourd’hui, la tradition est moins respectée mais elle a donné naissance le 10 décembre 2011à la « journée du café suspendu » à Naples, un mouvement qui a, depuis, essaimé dans d’autres villes en Europe.


Baguettes, pizzas ou frites suspendues !


Aujourd’hui, le concept des cafés suspendus a fait des petits dans toute l’Europe. Il est arrivé en France avec le mouvement des Indignés début 2013. Puis s’est décliné sur d’autres produits : la baguette en attente sur le comptoir de certaines boulangeries, des boissons chaudes ou froides, des pizzas, des frites… du fromage comme l’a initié un fromager de la région parisienne et donc des soupes.

durée de la vidéo: 01 min 34
Soupe suspendue pour les démunis à Dijon ©France 3 Bourgogne

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité