VIDÉO. "J'ai mon histoire à écrire moi aussi" : le Messi de Dijon que le monde du football s'arrache

Depuis plusieurs semaines, son nom enflamme le net et fait brûler d'ardeur les supporters dijonnais. Rayane Messi est la nouvelle pépite du DFCO. À 16 ans, le jeune attaquant attire déjà les plus grands clubs du football français.

Porter le nom d'un des meilleurs joueurs de l'histoire du football ne doit pas être simple. Pourtant, Rayane Messi joue sans complexe. Depuis quelques semaines, l'attaquant dijonnais et international U17 attire tous les regards, par son nom, mais aussi par son talent précoce.

durée de la vidéo : 00h02mn40s
Portrait de Rayane Messi ©FRANCE TÉLÉVISIONS
"C’est mon nom de famille, c’est dur à porter vu la carrière de Lionel Messi. Mais je ne fais pas trop attention, je joue mon football et je veux montrer que j’ai mon histoire à écrire moi aussi", assume-t-il.

Plus jeune joueur à évoluer dans l'équipe première, il est, depuis le 12 avril, le plus jeune buteur de l'histoire du club. "C'est l'aboutissement du travail, mais il ne faut pas s'arrêter, je vais continuer. Je ne calcule pas trop ce qu'il se passe autour de moi. C'est mon entourage qui gère ça, moi, je me concentre sur le terrain."

En janvier, Rayane devait déjà rejoindre l'équipe A, mais une luxation de l'épaule l'a éloigné des terrains. L'objectif désormais : prendre du plaisir... et se montrer. "Je veux montrer mes qualités, prendre un maximum d'expérience. C'est la fin du championnat, je souhaite gratter un maximum de temps de jeu. Si on peut gagner, c'est encore mieux."

Son entourage en dit le plus grand bien

À l'entraînement, c'est un véritable choc des générations entre Rayane Messi, 16 ans, et Jordan Marié, 32 ans et joueur historique du club. "Quand on apprend son âge, on prend un coup de vieux, parce qu’on n'était pas à ce niveau-là à son âge. Mais c’est bien de voir des jeunes sortir du centre de formation. Je pense qu’avec de l’entrainement, avec des bons joueurs autours, il a de l’avenir devant lui."

Son entraîneur Benoît Tavenot voit en son protégé une future pépite. "J’avais de très bons échos par Frédéric Sammaritano dès mon arrivée. C'est un joueur de grande qualité, déjà très mature. Il est chirurgical devant le but, il a des qualités de haut niveau de puissance, de vitesse. C’est un super joueur qui a pris les choses par le bon bout. Il ne s’est pas enflammé, il est amené à avoir un bel avenir."

Je me sens bien, les anciens sont là pour me donner des conseils, je ne peux que progresser avec un groupe comme ça.

Rayane Messi

Attaquant du DFCO

Si Rayane Messi garde les pieds sur terre, c'est aussi grâce à son entourage. Très jeune, il doit quitter sa famille pour vivre son rêve. "J'ai pris en maturité, je ne suis plus avec mes parents. Je suis obligé d’être un grand garçon parce que je suis tout seul. Je les ai tous les soirs au téléphone, on est habitués. Ils savent que je fais des sacrifices, mais aussi pour eux. Après tout ce qu'ils ont fait pour moi, je suis obligé. Je les aime, je leur dois tout", estime-t-il.

Quel avenir pour Rayane Messi ?

Rayane est fréquemment sélectionné avec l'équipe de France en jeunes. Une fierté pour lui, et un grand défi qui l'attend avec l'Euro cet été. Mais pas sûr que l'attaquant soit encore un joueur du DFCO à ce moment-là. Courtisé par de grands clubs français, le garder à Dijon ne sera pas une mince affaire.

"On a envie de le garder, qu'il procure des émotions au stade. Mais il fait partie des garçons qui doivent avoir une rentabilité sportive et économique. Si Rayane part, on doit être en capacité d’en faire éclore un autre", assume Stéphane Roche, directeur du centre de formation du DFCO.

Pour le moment, le principal intéressé ne veut pas penser à l'avenir. "On verra bien, je respecte le club. J’aimerais jouer dans les plus grandes équipes, jouer les plus grandes compétitions, gagner des trophées. C’est ça qui nous fait rêver, jouer devant des stades pleins." À Dijon ou pas, on lui souhaite une carrière aussi belle que son glorieux homonyme.