VIDÉO. On a testé pour vous : la rocade de Dijon à 80 km/h

Publié le Mis à jour le
On a testé pour vous : la rocade de Dijon à 80 km/h ©Auberi Verne / Lisa Guyenne / France Télévisions

Le maire de Dijon et président de la métropole François Rebsamen a récemment dit son souhait de faire passer la rocade à 80 km/h au lieu de 90 km/h actuellement, si la métropole en récupère la gestion. Nous avons voulu voir ce que cela changerait pour les conducteurs.

La Lino à 80 km/h ? François Rebsamen y est favorable. Il l'a dit fin septembre, lors du conseil métropolitain, rapporte le Bien public. Selon le maire de Dijon et président de la métropole, la vitesse "est encore trop rapide" sur la rocade dijonnaise. Ce changement de limitation pourrait être mis en place si la métropole récupère la gestion de la voie rapide, un transfert de compétences prévu dans le cadre de la loi de décentralisation 3DS. Son application n'est pas pour tout de suite, mais nous avons voulu savoir ce que changerait, en pratique, pour les conducteurs, cet abaissement de vitesse sur la Lino.

Nous sommes partis du rond-point d'Ahuy, direction la sortie Dijon-sud à Marsannay. Dans un sens, nous avons roulé à 80 km/h. Puis nous avons fait demi-tour pour reprendre la rocade cette fois à 90 km/h. Voici le bilan.

Le temps de trajet

À 80 km/h, nous mettons 10 minutes entre Ahuy et Dijon-sud.

À 90 km/h dans l'autre sens, nous mettons 9 minutes, soit seulement une minute de gagnée pour parcourir 13 kilomètres de rocade. 

La fluidité de conduite

À 80 km/h, nous nous faisons doubler par la quasi-totalité des véhicules. En revanche, la conduite est très fluide : nous enclenchons le régulateur de vitesse et n'avons pas besoin de freiner une seule fois de tout le trajet. 

À 90 km/h en revanche, nous tentons aussi de rouler au régulateur de vitesse mais sommes vite contraints de freiner et de réaccélérer. Soit nous sommes trop près d'un véhicule devant nous, soit nous tentons de le dépasser (à 90 km/h, pas plus) et nous faisons "coller" par des voitures arrivant derrière à une vitesse supérieure. Il nous faut donc également être plus vigilants, la conduite est moins sereine. 

Conclusion ?

Il faut le reconnaître : notre trajet à 80 km/h était bien plus reposant que celui à 90 km/h. Côté consommation d'essence, c'est clairement le trajet à 80 km/h qui remporte la palme de l'écoconduite. Mais lorsque nous avons fait le test, quasiment tout le monde nous a dépassés car la vitesse "habituelle" est bien de 90 km/h. Reste donc à savoir : si tout le monde se mettait à rouler à 80 km/h, le trafic serait-il aussi fluide ?

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité