Ce radar de chantier peut vous flasher même si vous roulez à la bonne vitesse : "il est peut-être bourré" !

Sur la départementale 905 qui traverse la commune de Benoisey, près de Montbard (Côte-d’Or), un radar de chantier peut flasher tout le monde, même si la vitesse est respectée. Vous êtes nombreux à vous plaindre sur les réseaux sociaux de ces flashs à répétitions.

Il n'en fait qu’à sa tête. Depuis plusieurs semaines, de nombreux internautes se plaignent du radar de chantier situé sur la départementale 905 à proximité de Benoisey (Côte-d’Or). Ce dernier serait devenu complètement "fou" et flasherait tout le monde sur cette route limitée à 90km/h.


"Flashé à 85", "Moi à 89",  "Il déconne ce n’est pas possible" ou encore "Il est peut-être bourré" ! Voilà un florilège de ce qu'on peut lire sur les réseaux sociaux. Certains d’entre vous ont déjà reçu leur contravention. D’autres croisent les doigts pour passer… sous les radars.

Mais alors qu’arrive-t-il à ce radar ? Alexis Bouchinio, un internaute, a peut-être une explication : "le radar flashe pour des tests de batterie."

"Des flashs incohérents", reconnaît la préfecture 

Mais la vraie explication est à retrouver du côté de l'Etat. Contactée, la préfecture de Côte-d'Or reconnaît un dysfonctionnement du radar. "À la suite du diagnostic réalisé à distance, l’équipement qui se trouve sur la commune de Benoisey génère des flashes incohérents."

Aussi, l’appareil fait de la discrimination en confondant des voitures avec des poids lourds, selon la préfecture. Les voitures sont donc flashées à 80 km/h, la limite pour les camions, alors qu’elles peuvent rouler à 90. La préfecture assure qu’aucune contravention "n’est produite" à la suite de ce bug.  

En tout cas, certains n'ont pas attendu la réponse des autorités pour réagir. Plusieurs internautes assurent que le radar a été peint en vert. Pas sûr que ce radar "fou" apprécie son nouveau look, ni la préfecture d'ailleurs !

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité