Sécheresse : malgré les orages des derniers jours, de nouvelles restrictions d'eau mises en place en Bourgogne

Publié le
Écrit par Lisa Guyenne

La Côte-d'Or, l'Yonne et la Nièvre mettent en place une série de mesures de restrictions d'eau à compter de ce lundi 27 juin. En dépit des orages et des fortes précipitations de la semaine passée, la sécheresse perdure.

Les pluies diluviennes de la semaine n'ont pas suffi à compenser le déficit en eau de la région. En Bourgogne, l'Yonne, la Côte-d'Or et la Nièvre appliquent de nouvelles mesures de restrictions d'eau dès ce lundi 27 juin. "Les températures supérieures aux normales de saison et le vent ont renforcé la baisse des niveaux des cours d'eau", indiquent les autorités.

Quelles mesures et dans quels secteurs ?

En Côte-d'Or, le seuil d'alerte est franchi dans huit des 14 zones du département (Saône moyenne, Bèze-Albane, Tille-aval-Norges, Cent-Fonts-Biètre-Vouge, Bouzaize, Dheune-Avant Dheune, Armançon-Brenne et Châtillonnais).

Dans la Nièvre, le seuil d'alerte est franchi dans les secteurs de l'Ixeure-Canne, du Beuvron, de la Dragne, du Sauzay et de la Vrille. L'Acolin-Colatre est en alerte renforcée.

Dans l'Yonne, le seuil d'alerte est franchi dans les bassins du Serein, de la Vanne, de l'Armançon amont et aval, du Cousin, de l'Ouanne et Loing, de l'Orvanne et des petits cours d'eau du nord-Yonne.

Les restrictions qui courent à partir de ce lundi 27 sont les suivantes

  • arrosage des jardins interdit entre 11 et 18 heures, de même pour les terrains de sport
  • arrosage des autres espaces verts interdit
  • remplissage des piscines privées interdits, sauf en cas de remise à niveau ou de première mise en eau
  • lavage de voitures en station interdit
  • lavage des trottoirs, rues, terrasses, façades et toitures interdit

Retrouvez sur ces liens le détail des mesures applicables dans chaque département : pour la Côte-d'Or, la Nièvre et l'Yonne. De manière générale, "il convient d’adopter un comportement responsable et de rechercher dans ce contexte les économies d’eau, par un usage raisonnable", précise la préfecture de l'Yonne. La préfecture de la Nièvre, elle, rappelle que ces restrictions concernent avant tout les usages de loisir ou d'agrément, mais que si la sécheresse perdure, "les usages économiques (agriculture, industrie) seront impactés de manière progressive".

Pourquoi les orages n'ont-ils pas permis un retour à la normale ?

Vous avez peut-être vu passer les nombreuses images, impressionnantes, des déluges qui se sont abattus sur toute la Bourgogne cette semaine. Mais cela n'a pas suffi à réhydrater les sols en profondeur. La raison : après plusieurs semaine de sécheresse sans pluie, les sols sont très secs. "De ce fait, les pluies ruissellent et ne pénètrent pas dans les sols, ne permettant pas de recharger durablement les rivières et les nappes", explique la préfecture de Côte-d'Or, qui ajoute : "La végétation, elle aussi en manque d'eau, pompe le peu d'eau qui percole.La seule solution : il faudrait des pluies "à la fois durables et moins violentes".

► À LIRE AUSSI - Morvan : les écoles de Liernais dévastées par la grêle, les élèves finiront l'année scolaire à Saulieu